10 Millions D’indemnité De Rentrée Par Député : Pourquoi Moustapha NIASS Hésite À Ordonner Le Décaissement

L’Assemblée nationale du Sénégal est très liquide. Et ce n’est pas Me El Hadji DIOUF qui dira le contraire.

L’ancien député qui aux derniers jours de la 12e législature a fait état de pratiques récurrentes de surfacturation, n’a cessé de décrier la gestion faite par Moustapha NIASS. Et si le président de l’Assemblée nationale a poussé un ouf de soulagement au lendemain des législatives, pour s’être « débarrassé » du député empêcheur de tourner en rond, avec Ousmane SONKO, il est loin d’être tiré d’affaire. 

Selon la RFM, l’indemnité de rentrée estimée à 10 millions de nos francs par député, n’est toujours pas donnée aux députés. Pourtant ajoute la radio, ce n’est pas faute d’avoir demandé. Certains députés ont très clairement manifesté leur volonté de rentrer dans leurs fonds.

Seulement, si Moustapha NIASS n’a jusque-là pas donné suite, c’est qu’il éprouverait des craintes d’être jeté en pâture par le président de PASTEF. Ce dernier qui a déjà dit tout le mal qu’il pense de l’utilisation de cet argent, attendrait le patron de l’AFP au tournant.

Ainsi, les 1 milliard 650 000 000 F CFA que les 165 députés doivent se partager dorment toujours dans les caisses du trésor public.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*