VIH/Sida: Le Cameroun reste la 2ème épidémie de VIH en Afrique de l'Ouest et du Centre après le Nigéria

virus SIDAVIH/Sida: Le Cameroun reste la 2ème épidémie de VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre après le Nigéria
L’annonce a été faite ce mercredi lors de la cérémonie de remise d’un important financement du Fonds mondial au Cameroun.

Le Fonds mondial vient d’offrir au Cameroun la somme de 63 190 000 000 F CFA, au titre des subventions pour la lutte contre le VIH/Sida et la tuberculose. Cet argent servira à financer la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, les nouvelles infections, la prise en charge des personnes infectées, la co-infection tuberculose et VIH, le paludisme et les intrants suivi et évaluation, a-t-on appris au journal parlé de 13 heures du la radio nationale, la CRTV.

Selon Dr Léopold Zekeng, Directeur adjoint de l’ONU SIDA Afrique de l’Ouest et du Centre, avec une prévalence d’un peu plus de 4% — il y a plus de 600 000 adultes et enfants qui vivent avec le VIH Sida, 48 000 nouvelles infections, 8 000 bébés qui naissent infectés chaque année, et un peu plus de 30 000 décès — le Cameroun reste la 2ème épidémie de VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre après le Nigéria. «Beaucoup d’efforts ont été faits en 2005. Aujourd’hui on est à un peu plus de 165 000. Donc il y en a près de 600 000 qui ont besoin de traitement. Entre ceux qui ont besoin de traitement et ceux qui n’en ont pas encore besoin, il y a un gap. Et ce gap n’est pas insurmontable», a-t-il déclaré.

Le Ministre de la Santé Publique, André Mama Fouda, représentant le Gouvernement camerounais, s’est quant à lui réjouit de ce nouveau financement: «le Cameroun se réjouit de fêter aujourd’hui la confiance accordée par une institution internationale à savoir le Fonds mondial, cette structure dont les grands bailleurs sont les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, l’Italie… Et cette confiance traduit aujourd’hui par un important non remboursable d’une soixantaine de milliards de F CFA», a-t-il dit.

La coopération entre le Cameroun et le Fonds mondial a commencé en 2003, un an après sa création. Cette année-là, les premiers accords de financement ont été signés avec cette institution. Depuis lors, près de 15 accords de financement ont suivi, dont 7 en faveur du Camerounpour le VIH, 5 pour le paludisme, et 3 pour la tuberculose.

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (the Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria), souvent appelé «le Fonds mondial», ou en anglais «the Global Fund», est une fondation à but non lucratif destinée à «recueillir, gérer et distribuer des ressources par le biais d’une fondation publique-privée», afin de contribuer de manière durable et significative à réduire le nombre d’infections, la morbidité et la mortalité, atténuant de ce fait l’impact du VIH/Sida, de la tuberculose et du paludisme dans les pays démunis et à combattre la pauvreté dans le cadre des objectifs de développement du Millénaire arrêtés par les Nations Unies.

Camernews

http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-23330.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook&utm_campaign=cameroonvoice

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*