14 août 2014 – 14 août 2017, trois ans déjà que l’étudiant Bassirou Faye a été assassiné

14 août 2014 – 14 août 2017, trois ans déjà l’étudiant Bassirou Faye a été tué par balle lors d’un affrontement entre policiers et étudiants à l’université Cheikhy Anta Diop de Dakar. Agé de 21 ans et originaire de Diourbel, le 14 août 2014 l’étudiant Bassirou Faye a été atteint mortellement par une balle au campus universitaire. Les enquêtes ont montré que sa mort faisait suite à un traumatisme crânien avec hémorragie interne et externe occasionnée par une arme à feu.

Après ce drame, « le procureur général avait instruit de procéder à une enquête complète diligente et impartiale ». Ainsi, un policier du nom de Sidy Muhammed Boughaleb accusé par un étudiant témoin qui a déclaré l’avoir reconnu comme meurtrier a été condamné le 24 juin 2016 à 20 ans de travaux forcés et à payer une amende 50 millions pour avoir été reconnu coupable du meurtre de l’étudiant Bassirou Faye.

Cependant, un monument  a été inauguré le 28 juillet 2016 près de deux ans après sa disparition au niveau du pavillon D, lieu du drame, en la mémoire du défunt.

Victime d’une balle dans la tête, lors des affrontements entre étudiants et policiers à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar le 14 Aout 2014, trois années après la mort de l’étudiant Bassirou Faye, sa famille est montée au créneau. Cette fois ci non pas pour réclamer justice mais pour demander le versement des dommages et intérêts promis par l’Etat.

L’amicale des étudiants de Diourbel, d’où est originaire le défunt Bassirou Faye, s’est aussi prononcé sur la question à travers son président Saliou Mbaye.
« Le combat sera porté par nous étudiants. Et nous allons suivre tous les moyens légaux pour que la famille soit indemnisée. Nous allons collaborer avec l’avocat de la famille, Me Assane Dioma Ndiaye, pour que la famille puisse bénéficier de cette indemnisation », déclare-t-il.
Avant de poursuivre : «Nous n’accepterons jamais que la famille porte ce combat qui est le leur. Parce que ce qu’ils ont perdu est inestimable et dépasse le milliard. Bassirou Faye pouvait devenir président de la République, il pouvait être le Dg du Coud, voire être maire de Diourbel, pour le développement de notre localité. Raison pour laquelle, nous sa famille estudiantine, allons porter ce combat, comme nous l’avions fait jusqu’à ce que le meurtrier soit arrêté, de la même façon, nous battre pour que les autorités tiennent leur promesse vis à vis de la famille de Bassirou Faye »

L’équipe de Sunuker prie pour que son âme repose en paix !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*