2002 : L’histoire du salaire de Bruno Metsu

N’eut été l’intervention de Wade, Bruno Metsu ne serait peut-être jamais le coach des Lions. Lorsque le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), El Hadji Malick Sy “Souris” à l’époque, l’a contacté pour lui confier les clés de la Tanière, le technicien français a réclamé un salaire mensuel de 12 millions de francs Cfa.

Joseph Ndong, qui raconte l’anecdote dans un grand entretien avec Seneweb, à paraître ce samedi, se souvient qu’il s’en était ouvert au Premier ministre de l’époque, Moustapha Niasse. Ce dernier avait posé son veto : “Pas question !”.

Joseph Ndong remballe sa proposition. Mais au lieu de le mettre au placard ou l’envoyer à la poubelle, il fonce au Palais pour s’en ouvrir à Wade. Après avoir écouté son ministre des Sports poser ses arguments, l’ancien chef de l’État valide le salaire du français. La suite on la connaît.

Auteur: Youssouf SANÉ – Seneweb

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 Mais à quoi joue donc  la machine propagandiste, ordurière, occulte sciemment   les salaires grossiers des  DG  de ramassis  dans  les nombreuses agences  inutiles  et budgétivores ?    Saer Niang, Dg de l’Armp, Racine Talla, Dg de la RTS  et  maire de wakhinane,  pour citer que ceux que  là,  ne nous démentiront jamais.

La rédaction sunuker.com

In the Spotlight

Tshisékédi promet «un Congo» sans «haine» ni «division»

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Félix Tshisékédi, peu après avoir été déclaré par la Cour constitutionnelle nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), a adressé ses remerciements à l’ensemble de ses compatriotes, leur assurant sa volonté de bâtir [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*