Plaidoyer des associations des victimes de l’ancien chef de l’Etat tchadien : Le jugement de Habré, une réparation morale

L’éventualité d’un procès de Hissène Habré suscite «une liesse» auprès de victimes d’une répression aveugle sous sa Présidence. Et sonne comme une «réparation morale» pour ces personnes qui se disent être confinées au milieu de la tourmente. Habrè

«L’inculpation de Hissène Habré par le Procureur général près des Chambres extraordinaires africaines a suscité une liesse générale, à travers l’étendue du pays, de tous les Tchadiens qui avaient commencé à douter du jugement de Hissène Habré, vu le temps que le dossier a pris entre la première plainte déposée en 2002 à Dakar et l’inculpation du dictateur en ce moment», se réjouit Dr Zakaria Fadoul Khidir, président de l’association des victimes des crimes et répressions politiques du Tchad.

Parlant au nom de toutes les victimes du régime dictatorial de Hissène Habré, il demande aux Chambres extraordinaires d’aller jusqu’au bout de cette affaire. «Le jugement de Hissène Habré apaisera les victimes et constituera, pensons-nous, une réparation morale pour elles et, peut-être, une leçon préventive et dissuasive pour les autres dirigeants africains», a-t-il dit hier, au nom de son association et d’autres organisations tchadiennes qui militent pour un jugement de l’ex-Président tchadien, lors d’un point de presse tenu à Dakar.
De l’avis de ces associations, le jugement de Habré permettrait de faire la lumière sur «des milliers de gens qui, parfois, n’ont rien à voir avec la politique, et qui ont été arrêtés ou enlevés de leur maison et on ne sait plus rien d’eux depuis lors». «Certains auraient péri de privation, d’inanition, d’autres exécutés pour venger un parent tué au front, etc.

L’appareil de crimes et répressions de l’époque, la Direction de la documentation et de la sécurité (Dds), sous l’immunité du dictateur Hissène Habré, agissait à sa guise», estime Dr Khidir. Dans le même sillage, il demande de situer les responsabilités des uns et des autres notamment ceux qui étaient acteurs dans l’exécution de l’action criminelle et répressive. «Tout ce que nous disons ou faisons ne pourrait signifier grand-chose pour le paysan ou l’éleveur au fond de la campagne dont la Dds aurait décimé sa famille, si cet exercice ne se suivait d’une indemnisation des victimes», plaide-t-on.
Au-delà du procès de Habré, les associations de victimes tchadiennes militent pour une réconciliation de leur Nation. «Les familles tchadiennes sont tellement imbriquées par le sang et par l’alliance que le problème de Hissène Habré pourrait avoir des conséquences imprévisibles dans la communauté nationale, à court ou long terme, si on prenait la précaution de procéder à une réconciliation nationale sous la bannière d’une structure adéquate», déclare Dr Zakaria Fadoul Khidir.
nmseye@lequotidien.sn

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=12512

Les commentaires sont fermés

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .