Reprise des relations Cuba – USA, « une décision absolument spectaculaire »

13553885Les deux pays ont annoncé de concert une normalisation de leurs relations. « Barack Obama est passé outre la loi », selon la politologue Jeanette Habel.
« Spectaculaire », « historique », mais « attendu ». C’est ainsi que la politologue et maître de conférences à l’Institut des hautes études d’Amérique latine Jeanette Habel, qualifie la « normalisation des relations » entre les Etats-Unis et le régime communiste de Cuba.
Cette décision, annoncée mercredi 17 décembre par Barack Obama et Raul Castro, intervient après la libération d’un Américain détenu depuis 5 ans à La Havane. Comment ce tournant a-t-il été initié ? Quels changement va-t-il apporter pour l’Etat communiste? Explications avec Jeannette Habel.
Qu’avez-vous pensé de la décision prise par Barack Obama et Raul Castro ?
– Elle est absolument spectaculaire, et pour cause : il existe une loi, adoptée par le congrès américain aux en 1996, qui dit explicitement que tant que Fidel Castro et Raul Castro seront au pouvoir, aucunes négociations entre les Etats-Unis et Cuba ne pourront être engagées. Barack Obama est donc passé outre.
Cette décision est d’autant plus surprenante que, lors des dernières décennies, Raul Castro avait carrément été menacé de jugement par les Américains pour complicité de trafic de drogue !
Comment expliquer un tel retournement de situation ?
– Cela faisait maintenant plusieurs mois que l’on savait qu’il y avait des contacts entre les deux pays. La situation devenait d’ailleurs de plus en plus absurde : d’un côté, Cuba est un pays qui figurait sur la liste des Etats terroristes, avec le Soudan et la Syrie, mais de l’autre, les deux pays sont très proches, puisque 150 kilomètres à peine séparent les deux côtes.
Pour les Etats-Unis, ne pas avoir de relations diplomatiques avec le gouvernement cubain, alors qu’ils en ont avec le Vietnam et la Chine, était une absurdité.
Enfin, les sanctions économiques ont prouvé leur inefficacité depuis 50 ans.
Quel rôle a joué le pape dans cette reprise des relations diplomatiques ?
– Le pape François est Argentin, donc sud-américain, et le président desEtats-Unis, Barack Obama, l’a remercié personnellement dans son premier discours après le rapprochement. Le pape François a donc joué un rôle crucial. D’une manière générale, l’Eglise catholique a toujours joué l’intermédiaire des deux parties, notamment sur la libération des détenus, comme l’atteste la visite de Benoît XVI à Cuba en 2012, et celle de Jean Paul II auparavant en 1998.
Concrètement, qu’est ce que ce rebondissement va changer à Cuba ?
– La reprise des relations ne signifie pas – encore – la fin de l’embargo. Dans quelques semaines, les républicains seront une majorité à la chambre et ils sont opposés à la reprise des relations. Or la fin de l’embargo dépend d’un vote au congrès : Obama ne peut pas le faire seul.
Mais, si l’embargo est levé, Cuba pourra alors reprendre des relations économiques et commerciales. Le tourisme vers la Havane se développera dans des proportions importantes. Et, surtout, les conditions de vie des Cubains seront modifiés, en profondeur, dans leur quotidien : leur alimentation, l’accès aux technologies, etc.
Propos recueillis par Julia Mourri

Par L’ Obs

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=56908

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .