Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 10 Mars 2015: Les insurrections politiques ou la dégénérescence épileptique de la classe politique

rp_Ahmadou-Diop-CPC-Sunuker-Fm-Show-Pub-1024x691.jpgLe Sénégal est-il donc le far west du ciel obscurci des contrefacteurs politiques sur la chose publique ? En effet, sans discontinuer, les insurrections politiques permanentes peu orthodoxes constituent indignement une exceptionnalité singulière de la classe politique sénégalaise. Le mal endémique va en pis. Rien ne change, au contraire, tout continue pour tromper les sénégalais présumés amnésiques. Le manque de patriotisme chronique s’explique par les convulsions politiques récurrentes des mêmes traitres coalisés gloutonnés de la république des caïds et des voyous des échappées de la foutaise. 

En vérité, toute la classe politique sénégalaise larbinisée, est comptable du malaise social généralisé, se dresse effroyablement, fait vent debout contre Abdoulaye wade, qui n’est nullement une exceptionnalité des dérives. Macky, contrairement à ce qu’il affiche publiquement, est beaucoup plus dangereux par sa capacité de nuisance, distille mécaniquement, silencieusement de façon pernicieuse, car il n’est point ce qu’il prétend être, à la seule fin de parachever le totalitarisme, à travers sa soldatesque de la charogne, représentée par ses médias monstrueux des rancunes de caniveau, dressés en coupe réglée, totalement convertis en sarabande et aux velléités hégémoniques expansionnistes, pires que des moutons de panurge vulgaires, estampillés les relais des politicards, opportunistes, dinosauriens, réduits en carpe, ont mangé tous dans tous les râteliers . 

En vérité, pour dire la vérité, rien que la vérité, l’apr est bien la marque de fabrique des menteries représente par excellence le repère et le refuge du culte de la médiocrité, eu égard à son indignité exceptionnelle en grandeur nature de toute l’histoire politico- financière du Sénégal. Nos éternels déboires s’expliquent par l’importation servile des institutions étrangères inadaptées à notre propre culture qu’on a sciemment laissée dans les vestiaires.

Abdoulaye wade est chassé du pouvoir wade par les urnes en 2012. Macky, son successeur, élu à cause de ses milliards, très habile qu’il n’y paraît, décoré au grade de Grand Officier de la légion d’honneur française en mars 2008 dans les jardins de l’ambassade de la France prit donc son envol depuis cette date. 

L’inaptitude mentalement aveugle des politiques aliénés, formatés à la moule de l’école du fascisme sont totalement incapables à prendre en charge les intérêts légitimes nationaux, incessibles.

Les intrusions chevaleresques d’une certaine classe diplomatique des dysfonctionnements et les incursions débordantes manifestes de la part de certains ambassadeurs français sur les affaires sénégalo-sénégalaises, constituent non seulement des insolences permanentes contre un pays présumé souverain et indépendant mais une ingérence à laquelle il faut mettre un terme. Aucun politique sénégalais n’ait jamais osé parler directement, indirectement et publiquement sur les problèmes franco-français. 

C’est un scandale. Il est temps d’agir contre les menées subversives colonialistes. La réplique doit être proportionnelle à l’impunité pour que dans l’avenir, de telles dérives à répétitions ne se reproduisent plus jamais. 

L’Afrique noir des félons médiocres de référence est le terrain de prédilection de la françafrique. Qui sont donc les commanditaires de ces discours ? « Narbi loumou wax ca tante ba lako dieulé »- François Hollande à Dakar : officines obscures, Françafrique, trouvent portes closes ! Les discours tempérés contrastent avec la réalité sur le terrain du crime.

Les modes de pensée des instituions importées créent nécessairement les parodies électoralistes, sont en totale contradiction avec nos coutumes et mœurs, sont source de valeurs et de progrès. Autrement dit, la transposition servile des modes de pensée de l’extérieur sont antinomiques avec l’organisation sociale sénégalaise avant la pénétration coloniale. 

Décidément, on peut se poser raisonnablement la question de savoir si le mois de mars n’est-il pas définitivement le porte drapeau de la poisse au Sénégal. .

Si la traque des biens mal acquis ciblait tous ceux qui avaient occupé des postes de haut niveau, sans discrimination aucune, elle aurait pu sûrement créer sa valeur ajoutée pour renforcer la qualité d’un état de droit, à l’exclusion bien entendu des arrière-pensées politiques. Autrement dit, la crei, le bras armé, réactivé par Macky le plus humidifié takhrip jusqu’au cou, n’a aucun caractère juridique, tangiblement matériel, en dehors de sa particularité ludique. Tant s’en faut. Elle n’est qu’une volonté opportunité politique non assumée, qui ne dit pas son nom. 

Qu’on ne s’y trompe point. nonobstant le tapage médiatico -politique très emphatique, relayé en boucle sur toute la planète, le rapatriement des biens spoliés et placés à l’étranger, plus connus pompeusement sous l’appellation de la traque des biens mal acquis, désigne extraordinairement un seul coupable, en l’occurrence, le fils biologique qui n’est en définitive qu’une guerre fratricide pds / apr ou la comédie exceptionnelle du siècle du pays de la téranga. 

Une habileté clientéliste, époustouflante sous l’habillage masqué, tendant à créer par la ruse le transvasement en douceur des copains épargnés aussi mouillés jusqu’aux cous.

Diviser à tout prix le camp adverse d’en face, pour mieux l’avilir et régner, le charcuter de sorte qu’il ne vaille plus rien au sein de l’opinion publique nationale et internationale. C’est ça la face cachée de la traque des biens mal acquis des orientations obscures. C’est rentable et très pratique. En vérité, la traque sélective des biens mal acquis n’est qu’un grotesque foutoir aux relents politiques totalitaires non assumés pour lui donner un caractère judiciaire.

De toute l’histoire de l’Afrique des minables vassaux nègres de service, on assiste, sans discontinuer, à la justice des vainqueurs n’ont jamais perdu la face, au contraire, la victoire toujours programmée d’avance en dit long sur des voyous en bande organisée.
23 mars 2015 : la crei est-elle le logiciel sorti de terre par un exécutif juge et partie condamnera, condamnera pas karim ?

La bonne marmite se sent par son odeur, dit un adage bien de chez nous. Macky veut-il suivre la trajectoire de ses homologues dictateurs qui raflent tout. 

Le politique peut-il donc perdre la face ou le procès politique, présumé judiciaire de karim wade ? wait and see !

Par Ahmadou Diop Leader de la Conscience Patriotique pour le Changement au Sénégal.

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=65030

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .