Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 24 Mars 2015 : Le verbatim joue sur le piano bitim rew

rp_Ahmadou-Diop-CPC-Sunuker-Fm-Show-Pub-1024x691.jpgMacky Sall se lâche: « Je ne suis pas là par hasard » . Nous en avons les preuves matérielles, maintenant et qu’il faut s’attendre à tout. La justice est impersonnelle, impartiale. Est-ce donc là le cas maintenant pour celui qui est présumé l’homme de la rupture ? Le pion des intérêts impérialistes mal placés, ne peut avoir la moindre vertu patriotique.

La platitude des pantalonnades si riche des raccourcis politiques, indiscutables, juge et partie ne peut ni démontrer, ni créer un état de droit, encore moins un exemple de la transparence visiblement partagée par l’ensemble des sénégalais massivement édifiés sur un proconsul déclaré de l’extérieur colonialiste, formule publiquement urbi et orbi, qu’il n’est pas là par hasard-« manam nékou fi rek ci nène »- le discours crypté nous renseigne sur un arriviste qui ne s’encombre d’aucune étoffe de moralité matérielle.

En lieu et place de la rupture sobre, vertueuse, transparente et efficiente, c’est l’émergence pathétique de la capitulation et de la servitude de référence étrange à la renverse. Les piètres hyènes affamées de la classe politique alimentaire, se partagent effroyablement leurs ignominies sanieuses, dithyrambiques à la place publique.

Par ailleurs, si les sénégalais ne font pas collectivement preuve de vigilance absolue, permanente, il y aurait des bavures mortelles programmées du pouvoir actuel, autoritaire criminogène, que la communauté internationale blanche corporatiste attribuerait, sans retenue aucune, par sa presse interposée, dressée en coupe réglée, aux infiltrations des opposants réels ou supposés. Nous avons entendu Macky sur la mort de Bassirou Faye.

En Afrique conquise, les fascistes génocidaires, deviennent nécessairement des victimaires présumés, tandis que de l’autre côté, les victimes, hélas, selon la règle édictée de la démocratie mondialiste de l’arbitraire et de la tyrannie, sont obligatoirement les coupables désignées.

Croire que nous sommes dans un état de droit, lorsque la gestion népotique et gabégique du Sénégal par son propre parti en coalition avec des partis politiques ou une famille, relève d’une incongruité, qu’on ne saurait passer sous silence.

Pourrions-nous nous taire, nous défausser ou nous soustraire comme des carpes, face au totalitarisme de ceux qui du haut de leur piédestal, abusent et instrumentalisent lâchement la justice, laquelle est en totale osmose avec l’embrigadement de la force publique, prise comme des ustensiles de cuisine. ?

La crei : le bras armé du régime totalitaire, née d’un décret présidentiel n’a aucun caractère juridique, mais une opportunité politique antidémocratique.

L’autoritarisme insoutenable de ce régime de pugilat, atypique, moribond et pithiatique jusqu’à la lie, n’a qu’un seul objectif majeur, c’est-à-dire amener le public, préjugé aveugle, sourd, et muet à se focaliser exclusivement sur la traque supposée des biens mal acquis pour blanchir, tromper et détourner les opinions libres présumées amnésiques sur le pillage organisé de nos ressources minières, notamment les scandales « Pétrotim-Arcelor Mittal ou l’affaire Sallgate » d’une famille de falsificateurs, historiques, nés.

Après les intrusions et les collisions étrangères sur les affaires sénégalo-sénégalaises, place maintenant à l’application systématique « du ndiguël » officieux, respecté à la lettre pour préserver les intérêts colonialistes mal placés. Et le Sénégal y perd tout.

On s’y attendait. Le verdict tant attendu tombe : karim wade est excommunié politiquement, perd ses droits civiques. Les despotes fascistes ne perdent jamais leurs comédies présumées juridiques.

Le contraire serait même étonnant. C’est la règle. Plusieurs signaux nous indiquaient un avant-goût de ce qu’il est convenu d’appeler le procès des vainqueurs : immixtion de l’ambassadeur français, jean Félix Paganon sur les affaires sénégalo-sénégalaises, mais le préfet de Macky, himself, proconsul se plie à la règle du maître colonialiste, interdit la manifestation prévue du peuple insulté devant l’Ambassade de France. Un comble du comble de la soumission totale. C’est bien les preuves de la république des cancres indigènes nègres de service.

En vérité, toutes les rivières du monde réunies ne peuvent laver ces crimes intellectuels imprescriptibles de la part d’une certaine classe politicarde sénégalaise maçonnique, bien arrimée sur l’esquille mafieuse militaro- industrielle politico- capitaliste internationale, aux multiples ramifications peu transparentes, représentée par la mafiafrique autoritaire, cette écharde de la tyrannie contre la démocratie est la cause principale de notre retard endémique, crescendo.

Macky n’a jamais de programme politique, il en est totalement incapable par son immaturité décapante et son manque d’intuition, le seul qu’il ait, qui lui tienne mordicus, qu’il martèle toujours, pour compenser son amateurisme manifeste sur la chose publique, c’est la traque des biens mal acquis très sélective, répressive, à laquelle il s’accroche telle une huître sur son rocher, nous donne la chair de poule qu’il ne dispose guère d’aucune posture d’un chef d’état, encore moins d’un président de la république.

Contrairement à ce qu’il affiche publiquement, il n’est qu’un chef de clan encagoulé, corporatiste sans éthique, ni équité. C’est un pillard financier, qui s’est dédit lui-même sur ses promesses électorales qu’il a laissées sciemment aux vestiaires.

On a assisté à une théâtralisation cynique et perverse d’une cour encordée, aux ordres et aux antipodes du droit, laquelle est instrumentalisée, larbinisée, tenue en laisse, tente de faire durer le faux suspense pour faire semblant d’une sérénité imaginaire, alors qu’elle a déjà entre les mains; la dictée soumise sous le commandant en direct depuis le palais, sans la moindre virgule manquante.

Il n’y a donc aucune surprise, c’était déjà prévisible, car on s’y attendait par les signes avant-coureurs. Point de scoop, ni d’étonnement. Les dictateurs africains n’organisent jamais leurs parodies de procès pour les perdre.

Contribuez personnellement au développement fulgurant de la Radio Sunuker FM et du site : Faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=66435

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .