Barack Obama : «Nous ne nous laisserons pas terroriser»

Barack Obama et son AdministrationVIDÉO – Le groupe djihadiste Etat islamique a attribué samedi à deux de ses «partisans» la responsabilité de la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 morts mercredi en Californie. Le FBI de son côté a requalifié l’enquête en «acte de terrorisme».

Les «liens» entre les auteurs de la tuerie de San Bernardino et l’Etat islamique semblent se confirmer. Le groupe djihadiste a attribué samedi à deux de ses «partisans» la fusillade perpétrée mercredi par un couple marié, Syed Farook et Tashfeen Malik. «Deux partisans de l’Etat islamique ont attaqué il y a plusieurs jours un centre à San Bernardino en Californie», a annoncé Daech dans son bulletin radiophonique quotidien.

De son côté, le président américain Barack Obama a prévenu: «Nous sommes Américains. Nous défendrons nos valeurs, celles d’un société ouverte et libre. Nous sommes forts. Nous sommes résistants. Et nous ne nous laisserons pas terroriser». Et de reconnaître: «Il est tout à fait possible que ces deux assaillants aient été radicalisés. Si c’était le cas, cela illustrerait la menace sur laquelle nous nous concentrons depuis des années: le danger de gens qui succombent à des idéologies extrémistes violentes». 

Une agence de presse liée à l’organisation terroriste affirmait dès vendredi soir que l’attaque de San Bernardino qui a fait 14 morts et 21 blessés, mercredi, dans un centre de soins pour handicapés de Californie, avait été menée par des partisans du groupe djihadiste mais cette revendication est intervenue après que la prestation d’allégeance de Tashfeen Malik a été publiquement évoquée. La fusillade est «intervenue suite aux attentats meurtriers de Paris (130 morts) menés par des combattants de l’EI et après une opératon martyre contre la garde présidentielle à Tunis» (12 morts), revendiquée également par le groupe djihadiste, expliquait le communiqué.

Jeune femme, d’origine pakistanaise, Tashfeen Malik a publié un serment d’allégeance au «calife» Abu Bakr el Baghadi sur une page Facebook ouverte sous un nom d’emprunt. Un responsable du FBI a confirmé vendredi cette information, faisant savoir dans le même temps que cette page avait été fermée. «J’ai connaissance de cette publication (…) nous sommes en train d’élucider cela. Mark Zuckerberg (le patron de Facebook, Ndlr) a confirmé que cette publication avait été faite au moment où l’attaque commençait», a-t-il détaillé.

D’après le Los Angeles Times, Syed Farook a lui été en contact avec au moins deux organisations étrangères, dont le Front al Nosra, émanation d’Al Qaïda en Syrie. 

Le New York Times appelle à un contrôle des armes à feu dans un éditoral inédit 

Cet ensemble d’éléments a abouti à la requalification de l’enquête en «acte de terrorisme». «Sur la base des informations dont nous disposons et des faits connus, nous enquêtons désormais sur la présomption d’un acte de terrorisme. Nous avons des preuves montrant qu'(ils) avaient fait l’objet d’une minutieuse préparation», a déclaré David Bowdich, directeur adjoint du bureau de Los Angeles de l’agence fédérale. Les enquêteurs cherchent désormais à déterminer le rôle que pourrait avoir joué le groupe État islamique dans la préparation de cette attaque. Selon les premiers éléments, et contrairement aux attaques de Paris, la fusillade semble avoir été inspirée plutôt qu’orchestrée par l’EI. Pour l’instant, aucun document laissant penser que la tuerie a été ordonnée n’a été retrouvé.

Des quantités importantes de munitions et d’explosifs avaient été retrouvés au domicile du couple, laissant penser qu’ils préparaient d’autres attaques, selon le FBI. La piste de la dispute reste encore à élucider. Syed Farook, le mari, un fils d’immigrés pakistanais de 28 ans, avait quitté la fête des employés de l’agence pour laquelle il travaillait en tant que chargé de l’inspection sanitaire, après une altercation. Il y est revenu plus tard avec sa femme et a ouvert le feu. D’après une source fédérale, les enquêteurs tentent de vérifier s’il a eu une altercation verbale avec un de ses collègues sur les «dangers inhérents à l’islam». Le couple aurait notamment voyagé en Arabie Saoudite et au Pakistan. 

Syed Farook avait fait venir Tashfeen Malik aux Etats-Unis avec un visa de fiancée, en juillet 2014. Il avait rencontré sa future épouse sur un site de mariage» en 2013. Farook a fait un pèlerinage à la Mecque durant l’été 2014 et il a épousé Malik peu après. Ils vivaient de façon très traditionaliste. Femme au foyer, Tashfeen s’occupait de sa fillette de six mois, ne conduisait pas et portait le voile intégral.

Dans un geste rare, le New York Times a publié samedi en une un éditorial, pour la première fois depuis 1920, pour appeler avec force à un contrôle plus strict des armes à feu. Intitulé «Mettre fin à l’épidémie des armes à feu en Amérique», l’éditorial fustige les élus pour leur responsabilité et appelle à l’interdiction de certains types d’armes pour les simples citoyens.

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=92293

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .