Gabon/Françafrique: Election.

Bongo_Ping01Gabon/Françafrique: Election. Le Préfet de la France au Gabon, Mr Ali Bongo, Fils du feu Omar se présentait contre Mr Jean Ping, allons – nous assister aux bonnes vieilles manières de la France en faveur de ses poulains, Cafouillage et tripatouillage

Alors que le porte-parole d’Ali Bongo à la Présidentielle a affirmé la victoire de son candidat, le camp de Jean Ping proclame son candidat élu avec 68% des suffrages exprimés. Ce qui a fini par créer un vrai cafouillage au soir même du scrutin présidentiel gabonais.

Au Gabon, alors que le porte-parole d’Ali Bongo à l’élection présidentielle de ce 27 août 2016 a affirmé la victoire de son candidat, le camp de Jean Ping n’a pas tardé à réagir, proclamant son candidat élu avec 68% des suffrages exprimés. Deux sorties qui ont eu pour conséquences de créer le désordre, alors que la Commission électorale est en plein dans les travaux.

« Mesdames et Messieurs, le Gabon vient de vivre une journée qui comptera dans son histoire. Une journée décisive au cours de laquelle nos compatriotes ont exprimé leur choix pour les sept années à venir. Au terme d’une campagne particulièrement active, alors que les opérations de dépouillement ne font que commencer, il convient tout d’abord de saluer la forte dynamique rencontrée et vécue au fil des déplacements du candidat Ali Bongo Ondimba.

Cette énergie positive, cette adhésion massive des populations nous rendent confiants. Oui, ce soir, nous sommes confiants, car, le peuple a parlé. Ce peuple qui demande une égalité des chances. Mais, nous sommes également extrêmement vigilants. Poussés par des acteurs politiques mal intentionnés, des individus ont tenté ici où là de perturber l’ordre public en s’en prenant au matériel électoral et même aux urnes. Cela est inacceptable. La fébrilité ne sied pas à la paix si chère et précieuse à notre pays », a souligné le porte d’Ali Bongo, Alain Claude Bilie-By-Nzé.

« Nous avons noté des fraudes massives en particulier dans les zones où les représentants de l’opposition ont pu arriver les premiers dans les bureaux de vote. Nous dénonçons avec fermeté les provocations et les violences exercées sur les partisans du candidat Ali Bongo Ondimba, notamment à Libreville Enfin, pour conclure, je tiens à rappeler que le candidat Ali, comme l’ensemble de ses soutiens, mettra un point d’honneur à respecter la loi électorale.

Car, nous sommes, nous, respectueux des Gabonais et des citoyens. Même si aucun chiffre ne peut et ne doit être avancé à ce stade, nous sommes, au vu des informations qui nous parviennent, en mesure d’affirmer que notre candidat, Ali Bongo Ondimba, remporte la victoire dans notre pays. Nous sommes donc déjà en route pour un second mandat en attendant la confirmation par les instances habilitées. Je vous remercie », a lancé le camp d’Ali Bongo Ondimba.

Aussitôt après cette déclaration, l’équipe de Jean Ping a réagi. « Il convient de signaler que plus tôt dans la journée, le Président de la Commission Nationale Autonome et Permanent (CENAP) et le ministère de l’Intérieur ont rappelé à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle que la proclamation des résultats était de la seule compétence du ministère de l’Intérieur.

La déclaration du Porte-parole d’Ali Bongo qui constitue une violation flagrante de ce rappel à la loi des autorités en charge de la gestion de l’élection présidentielle est une première dans l’histoire électorale du Gabon depuis 1990. Mieux, c’est la première fois que l’on entend le pouvoir qui organise les élections se plaindre de fraude. Le candidat Ali Bongo, constatant, comme cela était prévisible, la victoire irréversible de Jean Ping, a fait le choix de porter atteinte à la sérénité du processus électoral et de créer l’instabilité dans le pays. Depuis la fin du dépouillement des résultats, les Gabonais de toutes les provinces sont en train de célébrer dans la liesse, au vu des résultats sortis des urnes, la victoire de Jean Ping et la fin de l’imposture », a indiqué le camp de Jean Ping dans un communiqué.

Pour le camp de l’opposant, « la déclaration du porte-parole d’Ali Bongo oblige l’équipe de campagne de Jean Ping à sortir de sa réserve et l’autorise à informer directement le peuple gabonais et l’opinion nationale et internationale des résultats en sa possession au fur et à mesure de leur compilation dans son application. A 02 h 20 du matin, ce dimanche 28 août 2016, après avoir compilé les résultats d’environ 40% des inscrits répartis sur l’ensemble du territoire national, dont une grande partie de la province du Haut-Ogooué, il ressort que Jean Ping obtient plus de 68% des suffrages exprimés alors qu’Ali Bongo n’obtient que moins 29%. Il est clair que devant de tels résultats qui, bien que partiel, constituent un échantillon représentatif, monsieur Jean Ping est clairement le vainqueur de cette élection et le futur président de la République gabonaise ».

Et le camp de Jean Ping de conclure :
« au regard de la gravité de la situation créée par la déclaration irresponsable du porte-parole d’Ali Bongo, l’équipe de campagne de Jean Ping prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur les conséquences qui en résulteraient ». Des sorties qui ont fini de créer la confusion totale au soir du scrutin présidentiel dans ce pays d’Afrique Centrale.

Abubakr DIALLO – Titre : AM

 Afrique Monde

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=121661

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .