France: Marine Le Pen, seule contre le “système”

VIDÉO. Dans l’Aveyron, la candidate du Front national, convoquée en vue d’une mise en examen la veille, s’en est pris violemment à Macron, Fillon et aux médias…

« Français (…), tenez bon ! » Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a tapé à bras raccourcis sur le « système » et ses « coups tordus » samedi à Rignac dans l’Aveyron lors d’un meeting organisé au lendemain de l’annonce de sa convocation en vue d’une possible mise en examen pour des soupçons d’emplois fictifs dans son entourage.

« Le système travaille à sa survie, il essaie de le faire en toute discrétion, raté encore ! Nous sommes là pour dénoncer ses manœuvres ! Nous dénoncerons tous ses coups tordus dans cette campagne. Nous verrons qu’il y en aura d’autres ! » a-t-elle lancé lors d’une réunion publique à Rignac (Aveyron) devant 900 personnes, selon le FN.

D’après Marine Le Pen, « le système ne supporte pas le mouvement profond en train de se dessiner, alors il intervient comme il peut, il prend toutes les initiatives pour perturber les élections et placer ses poulains ». Elle visait notamment Emmanuel Macron (En marche !), qu’elle juge « créé de toutes pièces » par ce « système » et selon elle « applaudi » par des journalistes lors de la présentation de son programme jeudi. Il s’agissait en réalité d’applaudissements venant de supporteurs du candidat assis aux deux premiers rangs, lors de la conférence de presse d’Emmanuel Macron.

« Tambouille »

À l’instar de François Fillon, Marine Le Pen appelle le peuple à la résistance. « Français (…) résistez au système qui veut en même temps affaiblir notre maison et nous déposséder de notre liberté, de nos valeurs, de nos patrimoines matériels et immatériels. Le système par tous les moyens cherche à contrôler le résultat de cette élection, il ne supporte pas l’idée que le peuple puisse reprendre le pouvoir (…), arracher à l’UE les manettes du pouvoir et mener les politiques qu’il veut », a-t-elle vilipendé. La candidate s’en est également prise aux médias. « Vous savez quoi faire, allez sur Internet ! Utilisez Internet pour vous informer ! C’est là que tout se sait, tout se dit, avec infiniment moins de censure, de contrôle, de propagande. »

La candidate a tiré profit de la confusion qui règne à droite autour des déboires de François Fillon tout en concentrant ses attaques sur le candidat d’En marche ! qui la talonne désormais dans les sondages. « Les Français veulent-ils de cette vieille tambouille, de cette synthèse d’échecs de 30 ans ?

Moi, je fais campagne sur des bases solides, j’ai un parti uni derrière moi, une base militante sans faille (…). Nous sommes pour les compatriotes un repère, un roc, et désormais une force qui chaque jour accélère », a-t-elle vanté. Mme Le Pen s’est targuée d’être la seule candidate qui parlerait de « ce qui intéresse les Français » et des « sujets qui dérangent ».

Casseroles

En face, dans cette « campagne électorale à nulle autre pareille », selon elle, « un candidat (Emmanuel Macron, NDLR) a attendu jusqu’au 2 mars pour présenter son programme et apporter la preuve qu’il est le simple remplaçant de François Hollande. Tout ça pour ça. Un autre candidat (François Fillon, NDLR) n’est plus sûr de le rester, ses déboires monopolisent une bonne partie de l’attention médiatique et empêchent la campagne de se dérouler. »

Pour l’eurodéputée, les tractations en cours autour de la fin de la candidature Fillon, qui pourrait être remplacé par Alain Juppé, « c’est la veille politique qui rejaillit, ce sont les vieilles discussions de couloir, tel ou tel poids lourd dans le secret de son bureau tire les ficelles sans aucune considération pour les électeurs ». « La seule chose qui compte, pour ces gens-là, c’est d’assurer la victoire » et récupérer les « postes » qui y sont liés, a-t-elle encore accusé.

« De l’autre côté, c’est exactement la même chose, PS-Verts, on nous parle accord sur le projet, en réalité, c’est un accord pour les législatives. Et c’est pareil pour M. Macron avec son alliance avec Bayrou, le mercenaire de la politique », a-t-elle raillé.

La candidate frontiste avait été accueillie par une manifestation contre sa venue. Quelques centaines de personnes, sous surveillance d’un important dispositif de sécurité, ont fait un concert de casseroles à proximité de la salle de son meeting.

Cette réunion publique intervient au lendemain de l’annonce de sa convocation par les juges d’instruction, en vue d’une possible mise en examen, dans l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants du FN au Parlement européen. Elle a fait savoir qu’elle ne s’y rendrait pas.

Interrogée par l’AFP, la candidate a jugé que cette convocation est une manœuvre destinée à priver les Français du débat sur le fond.

Related Posts

URL courte: http://www.sunuker.com/?p=137036

Répondre

Campagne de collecte de fonds: Supportez votre radio Sunuker FM: La Première Radio Africaine en Californie – Faites un Don – Merci

Le Blog de Jawar Jobe. Tous les Vendredi, votre chronique Hebdomadaire. Par N’diawar Diop

Ndiawar Diop gros plan

Le Blog de Ahamdou Diop

Télécharger Sunuker Fm iOS APP et Sunuker Fm Android App sur votre tablette Androïd et sur votre iPhone ! C’est Gratuit !!!

Sunukerfm App Android

Emissions « Voix/voie des Jeunes » Les Dimanches @ 17hr GMT en DIRECT

vdj

Emissions « Xew Xewi Rewmi » Les Mardis @ 19hr GMT en Direct

Galerie photo

SUNUKER.COM Copyright 2013 .