23 juin, 6 ans après, seuls les slogans ont changé

Il y a 6 ans jour pour jour que le Sénégal a failli viré au chaos. Pluies de pierres, agressions contre les parlementaires, saccages de voitures, des bâtiments administratifs incendiés, des forces de l’ordre et manifestants blessés.

Toute cette colère avait un seul but, défendre les principes de la démocratie et forcer Abdoulaye Wade à sursoir sa loi, le quart bloquant.

Ce combat titanesque n’a pas été vain, car un homme a surgi profitant de l’ire et de la lassitude des citoyens pour  balayer un regime libéral arrogant. Wade et ses alliés punis, le slogan la patrie avant le parti faisait les choux gras de la presse enterrant d’autres slogans comme  » Sopi et Jallarbi « .

6 ans après, des bilans fusent partout. Les slogans ont changé, mais les pratiques sont presque pareilles. Emergence a remplacé croissance accélérée et Yonu Yokuté avait eclipsé Weddi gis boku thi.

Tandis que le Ter a fait oublier Goana, le plan Reva n’a pas resisté à l’autoroute Ila Touba et Toujours en marche sombre dans les termes d’accélérer la cadence. Si la gestion vertueuse a rigoureusement chassé le plan Takal, Gor gui est resté de marbre contre Ngor Sy, rendez vous le 30 juillet.

Mais ce qu’ils ont en commun, c’est le  » wakh wakhet « , c’est le slogan qu’il partage ensemble et leur décret sur statut de Rebeuss qui reste le siège de certains opposants.

In the Spotlight

Un procès manifestement injuste. Par Mody Niang

by James Dillinger in A LA UNE 0

Un procès manifestement injuste Oui, le procès qui s’ouvre ce jeudi 14 décembre 2017, est manifestement injuste, à la limite insupportable pour quelqu’un qui suit régulièrement l’actualité politique et surtout politicienne au Sénégal. Il ne [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*