350 pêcheurs sénégalais expulsés de la Mauritanie : “Ils sont dans une situation irrégulière” (Directeur des pêches)

Trois cent cinquante pêcheurs sénégalais ont été rapatriés de la Mauritanie lundi dernier. Selon le directeur des pêches, Mamadou Goudiaby, joint par SeneWeb, il s’agit de personnes en situation irrégulière, qui ont été arrêtées au cours d’un contrôle de routine.

“Le Sénégal et la Mauritanie sont liés par deux contrats en matière de pêche, rappelle Goudiaby. Le premier octroie à notre pays 400 licences qui lui permettent de pêcher dans les eaux sous juridiction mauritanienne. Le second est un contrat type d’affrètement qui concerne 120 pirogues sénégalaises. Celles-ci peuvent pêcher en Mauritanie mais sont au service des opérateurs économiques mauritaniens et doivent débarquer pour eux.”

Les 350 pêcheurs expulsés ne se situent ni dans le protocole d’accord entre la Mauritanie et le Sénégal ni dans le contrat type d’affrètement, renseigne le directeur des Pêches, qui signale qu’ils sont des employés des pirogues mauritaniennes et la réglementation interne du pays interdit d’embaucher des étrangers.

Les pêcheurs renvoyés au Sénégal avaient, par la voix de Cheikh Sidate Ndiaye, membre du Comité national du dialogue, exprimé leur ire sur les ondes de la Sud Fm. Ce dernier avaient avancé que la mesure “zéro étranger” ne nuit qu’aux Sénégalais car, informe-t-il, ce sont essentiellement eux qui exercent sur les 750 kilomètres de côte mauritanienne, entre les villages de Ndiago et Nouadhibou.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*