380 milliards injectés dans le monde rural : Pape Abdoulaye SECK ne convainc pas le Forum civil

La lumière, toute la lumière, c’est ce que demande le Forum civil. Dans un communiqué, l’Ong de lutte pour la transparence réitère sa demande au ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural de publier la liste des «grands producteurs» bénéficiaires des financements de 380 milliards de francs Cfa sur les engrais, semences, matériels agricoles.

Le Forum civil donne du grain à moudre à Papa Abdoulaye Seck. La section sénégalaise de Transparency international ne démord pas et lui demande des comptes. Car, non seulement, elle accuse le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, de verser dans la «désinformation et la diffusion de fausses nouvelles», mais elle lui demande surtout de répondre à ses  «préoccupations légitimes». «La question n’est donc pas pour le moment comment les marchés ont été octroyés mais plutôt d’édifier l’opinion sur l’utilisation concrète des trois cent quatre-vingt milliards de FCFA (380 000 000 000 FCFA) évoqués par le Premier ministre», lit-on dans le document du Forum civil qui appelle le ministre au discernement avant de prendre une position quelconque.

En effet, l’Ong jure qu’elle n’a jamais fait allusion à un mode de passation des marchés (ni un appel d’offres, ni demande de renseignement et de prix ni gré à gré). Toutefois, dans un contexte de «persistance des inégalités» dans le monde rural, elle réitère sa requête au gouvernement de publier la liste des «grands producteurs» bénéficiaires des différents mécanismes de financement sur les intrants (engrais, semences, matériels agricoles) normalement destinés à améliorer de façon significative la production agricole du pays mais aussi de faire preuve de transparence en édifiant les Sénégalais sur l’utilisation de la dépense publique relative à l’acquisition de matériels agricoles et aux montants investis dans l’achat de semences, de fertilisants ainsi que pour le soutien aux petits producteurs.

L’Ong affirme que dans sa livraison du lundi 05 novembre 2018, le quotidien Le Témoin a rapporté les propos du ministre en charge de l’Agriculture lui attribuant des «allégations totalement décalées» du temps et des termes de sa déclaration. «(…) Il est important que le gouvernement fasse preuve de transparence en produisant des informations exhaustives sur les 78 milliards consentis pour l’acquisition d’équipement et de matériels agricoles mais aussi sur les 302 milliards de FCFA investis dans l’achat de semences, de fertilisants et pour soutenir les prix aux producteurs». Ce sont les propos de l’Ong, lors de sa conférence de presse le mardi 9 octobre dernier, qui ont fait sortir le ministre de l’Agriculture de ses gonds. Pourtant, le Forum civil affirme qu’il ne faisait que ressortir le discours de Politique générale du Premier ministre tenu le 5 décembre 2017. C’est pourquoi il demande au ministre d’en vouloir au Premier ministre qui a donné l’information et non à lui qui n’a fait que demander des comptes «conformément à la constitution» et au code de transparence dans la gestion des finances publiques. En plus, l’Ong rappelle qu’elle avait demandé la publication de la liste des «grands producteurs» bénéficiaires des différents mécanismes de financement sur les intrants normalement destinés à améliorer de façon significative la production agricole du pays puisque que ces montants élevés injectés dans l’achat d’intrants n’ont pas empêché aux «petits producteurs» de connaitre encore des problèmes d’accès aux moyens de production.

Charles Gaiky DIENE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*