«500 millions sont disponibles pour la construction de l’école de l’avocat», (ministre)

«Le chef de l’Etat, Macky Sall a donné des instructions au ministre du budget présent dans la salle de lever 500 millions F Cfa pour la construction de l’école de l’Avocat. Un terrain est déjà disponible à Diamniadio. Parce qu’avec l’exploitation du pétrole et du gaz dans notre pays, il nous faut des avocats compétents pour agir sur les nouveaux droits», la révélation a été faite, ce mardi au King Fahd par le Garde des Sceaux, ministre de la Justice en marge de la rentrée solennelle de stage 2017 du barreau Sénégal.

D’ailleurs, selon, toujours Sidiki Kaba : «aucun contrat sur le pétrole et sur le gaz ne sera signé sans la présence d’un avocat Sénégalais et cette réforme a besoin de la formation des acteurs de la justice».

En sus, dit-il «avec les 300 millions F Cfa de l’aide juridictionnelle, l’intérêt et le travail du barreau restent la défense des valeurs du droit. Et cela le barreau l’a accompli, parce qu’il n’a jamais reculé».

Paix et sécurité

A propos du séminaire de l’Union internationale des avocats, qui se tiendra en marge de la rencontre sur le droit pétrolier et minier dont le thème porte sur «les opérations et règlements des litiges», le Garde des Sceaux a dit haut et fort que «le chef de l’Etat a réitéré son soutien et son engagement au côté de l’ensemble des membres de la justice. ce, pour la promotion de l’état de droit et la lutte contre l’impunité, des piliers essentiels contenus dans le Programme Sénégal Emergent (Pse)».

Sidiki Kaba – «Un avocat doit rester debout et mourir debout»

«La Justice est une existence sociale de toute communauté citoyenne et que la profession d’avocat est aussi vieille que la justice elle-même. Son rôle est de sauvegarder les traditions d’honneur et de défendre le faible du plus fort et la différence entre le deux, c’est la loi. C’est en ce sens qu’un avocat doit souvent aller défendre sans renumérotation», a plaidé Me Sidiki Kaba.

En tant qu’ancien membre du barreau Sénégalais, il a soutenu que «l’avocat doit être armé de sa compétence, du fait que sa mission est délicate. Sa solution de régler les choses n’est pas simple, parce que pénible et laborieuse. Il doit être prêt à des répliques, donc, il doit s’adapter».

C’est dans cet ordre d’idée que le Garde des Sceaux, a invité les jeunes avocats à s’armer de courage et de bravoure, car le chemin est plein d’embûche et que seule la détermination permet d’y arriver. Pour finir, il a salué les exposés de deux jeunes avocats parce que pleins d’enseignements et de matière à cogiter».

A noter que ces déclarations du ministre ont été faites, ce mardi au King Fahd, lors de la rentrée solennelle de stage 2017 du barreau Sénégalais. La rencontre sur invitation des barreaux des pays de l’espace Uemoa et au delà, qui a démarré ce mardi, prend fin, mercredi.

Sekou Dianko DIATTA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*