52 élèves engrossées en 2012-2013 à Djibidione : Enseignants et militaires indexés

Les enseignants et les militaires officiant dans la communauté rurale de Djibidione (Département de Bignona) se sont illustrés de bien triste manière. En effet faisant samedi dernier le bilan de l’année  scolaire écoulée, lors de leur forum annuel, les ressortissants de cas de violcette circonscription ont pointé un doigt accusateur sur les militaires et les enseignants qui, à les en croire, sont à « l’origine du départ prématuré des jeunes filles de l’école». Ansoumana Diédhiou,  adjoint au Président du Conseil rural, a déclaré selon « l’As » « nous sommes peinés de le dire. Rien que pour la précédente année scolaire, 52 élèves ont été engrossées. Après les recoupements et les réponses fournies par les filles elles-mêmes, les militaires campant dans la communauté rurale et les enseignants sont, dans la plupart des cas, les auteurs de ces grossesses. Nous déplorons ce fait. Et nous demandons aux autorités de prendre des mesures pour que de pareilles choses ne se reproduisent plus, nous voulons que les filles restent le plus longtemps possible à l’école et qu’elles terminent leur cursus scolaire à l’image de leurs camarades des autres régions du pays ».

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*