9 MOIS APRES SON INSTALLATION AU VATICAN Le Pape François élu homme de l'année

Le magazine américain «Time» a élu , mercredi 11 décembre, le pape François «personnalité de l’année 2013». Le Saint-Père succède au président américain, Obama et devient le troisième Pape à recevoir cette distinction.pape_francois1er_3

Le pape François est depuis mercredi 11 décembre, la personnalité la plus marquante de l’année 2013. Neuf mois après son élection sur le trône papal de l’apôtre Pierre, l’ancien archevêque de Buenos Aires (Argentine) et cardinal est plébiscité «personne de l’année» 2013 par le magazine américain «Time» qui lui, consacrera la couverture de son dernier numéro de fin d’année . Le pape François est élu devant l’ancien consultant de l’agence de sécurité nationale américaine (NSA) Edward Snowden, à l’origine des révélations fracassantes sur les pratiques de surveillance des télécommunications par les Etats-Unis.

Le Saint-Père succède ainsi au président américain Barack Obama, lequel avait salué en octobre dernier l’humilité, l’ouverture et le sens de l’empathie pour les petits, les pauvres , du successeur du pape émérite, Benoît 16. «C’est quelqu’un qui pense d’abord à se rapprocher des gens plutôt qu’à les repousser, à trouver ce qui est bon chez eux», avait apprécié le président américain.

Le pape François élu pour avoir changé «le ton, la perception et l’approche» de l’Église catholique.

Avec cette distinction, c’est l’engagement du Saint-Père en faveur d’un monde de paix et de justice, entamé dès son élection à la tête de l’Eglise Catholique Romaine qui est ainsi récompensé comme le note par ailleurs Nancy Gibbs, la rédactrice en chef du magazine américain «Time». Il est rare qu’un nouvel acteur de la scène mondiale suscite autant d’attention si rapidement, que ce soit parmi les jeunes ou les plus âgés, parmi les croyants ou les sceptiques, que le pape François.

Selon elle, c’est pour avoir tiré la papauté hors du palais papal de Rome afin de l’emmener dans la rue, pour avoir poussé la plus grande Eglise au monde à faire face à ses besoins les plus profonds, et pour avoir fait le juste équilibre entre jugement et compassion que le pape François est la personne de l’année 2013 du Time. Poursuivant son témoignage, elle ajoute : «en neuf mois, il a su se placer au centre des discussions essentielles de notre époque : la richesse et la pauvreté, l’équité et la justice, la transparence, la modernité, la mondialisation, le rôle de la femme, la nature du mariage, les tentations du pouvoir».

En effet, dès son élection, le pape François n’a de cesse d’enchainer des faits et gestes visant à rapprocher l’Eglise qu’il veut « pauvre pour les pauvres », de ses 1,2 milliard de fidèles dans sa première exhortation apostolique : Evangelii Gaudium, rendue publique le mois de novembre dernier. Mais aussi de l’invite qu’il avait fait dans sa première interview accordée à la revue jésuite “Civilta Cattolica” ou il recommandait la «miséricorde» pour les homosexuels, les divorcés et les femmes ayant avorté en septembre.

Le Vatican se réjouit de cette nomination

Le Vatican s’est réjouit de cette nomination. Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi a estimé dans une déclaration que «c’est un signe positif que l’une des récompenses les plus prestigieuses des médias internationaux revienne à une personne qui prêche des valeurs spirituelles, religieuses et morales dans le monde et prône véritablement la paix et la justice». «Si cela peut donner de l’espoir aux hommes et aux femmes, alors le pape est heureux», a-t-il assuré.

Le pape François est la troisième personnalité de l’Eglise catholique romaine à être distingué personnalité de l’année par le Time. Le pape Jean XXIII est le premier souverain pontife nommé par Time, en 1962. Toujours sur cette liste des souverains pontifes qui ont devancé l’ancien archevêque de Buenos Aires, le bienheureux pape Jean-Paul II figure à la deuxième position après Jean XXIII en 1994.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*