À écouter Aïda Mbodji, l’opposition devrait dire merci à Macky

Hier, mercredi 28 mars, des députés du Pds étaient à la table que les non-inscrits comme Aïda Mbodji, qui a pris ses distances avec les libéraux depuis belle lurette. Ce, pour le même combat : la lutte contre le projet d’introduction du parrainage comme condition pour être candidat à la présidentielle.

Un pas vers la réunification de l’opposition fissurée lors des dernières législatives ? L’ex-maire de Bambey acquiesce : “Je pense qu’il (Macky Sall) est en train de créer les conditions de notre réunification. On ne se laissera plus faire.”

C’est que, semble-t-il, le jeu en vaut la chandelle. “Nous ne pouvons pas continuer à cautionner ces forfaitures, s’étouffe Aïda Mbodji. Nous sommes en train de vivre une forfaiture permanente à l’Assemblée nationale, surtout lors de cette 13e législature. On dirait que Macky Sall n’a jamais exercé de fonctions parlementaires. Jusqu’à présent, il bénéficiait de préjugé favorable, mais cette année, c’est trop.”

L’ex-président du Conseil départemental de Bambey de poursuivre : “Nous attendons de pied ferme le gouvernement à l’Assemblée nationale. Le parrainage est anticonstitutionnel. Le système de parrainage est non détachable au mode d’élection du président de la République.”

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*