A Mogadiscio, une responsable de l'ONU appelle à protéger les anciens enfants soldats

Ms. Leila Zerrougui, Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict, speaks as a guest at the noon briefing by the Spokesperson for the Secretary-General.
Ms. Leila Zerrougui, Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict, speaks as a guest at the noon briefing by the Spokesperson for the Secretary-General.
Ms. Leila Zerrougui, Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict, speaks as a guest at the noon briefing by the Spokesperson for the Secretary-General.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Leila Zerrougui, a conclu une visite de six jours en Somalie en appelant les autorités du pays à traiter les anciens enfants soldats non comme des criminels, mais comme des victimes ayant besoin de protection et d’aide à la réinsertion.

« Nous avons besoin non seulement de les faire sortir du couloir de la mort, mais nous devons aussi leur donner accès à des services de protection de l’enfance et travailler avec ceux qui ont besoin d’un traitement psycho-social ou d’aide pour retourner dans leur communauté », a déclaré jeudi Mme Zerrougui lors d’une conférence de presse à Mogadiscio.

Durant ces six jours, la Représentante spéciale a notamment rendu visite à des enfants dans les centres de détention des villes de Garowe et Bosaso, dans le Puntland, au nord-est de la Somalie. A cette occasion, elle a exhorté les autorités somaliennes à « traiter les enfants capturés comme des victimes et non comme des criminels ».

Mme Zerrougui a par ailleurs insisté sur l’importance de la réinsertion des enfants soldats. « Quand quelque chose se passe mal, nous devons nous assurer que nous fixons le problème et faire en sorte que lorsque les enfants retournent dans leur communauté et qu’ils ne soient pas stigmatisés, maltraités ou abandonnés dans les rues », a-t-elle dit.

Elle a appelé les autorités à intégrer les anciens enfants soldats dans la communauté et à s’attaquer au problème de la stigmatisation et des abus contre les mineurs.

La Représentante spéciale a notamment rappelé qu’en mars dernier, les forces de sécurité du Puntland avaient capturé et détenu des dizaines d’enfants soldats, après avoir vaincu une tentative d’incursion par des militants d’Al-Chabab.

Au cours de sa visite, Mme Zerrougui s’est entretenue du sort de ces enfants avec les autorités du Puntland, y compris le Président Abdiweli Mohamed Ali Gaas. Suite à ces rencontres, elle a annoncé avoir reçu l’assurance des autorités que 12 des enfants soldats capturés en mars et par la suite condamnés à mort ne seraient pas exécutés.

Mme Zerrougui s’est pas ailleurs entretenu dans la capital somalienne Mogadiscio avec des haut responsables du gouvernement fédéral, y compris le Premier ministre Omar Abdirashid Ali Sharmarke, ainsi qu’avec des représentants des organisations de la société civile engagés dans la protection des enfants.

Sa visite intervenait près de deux semaines avant la présentation du rapport annuel du Secrétaire général de l’ONU sur les enfants et les conflits armés, prévue le 2 août 2016.

ONU

In the Spotlight

Un procès manifestement injuste. Par Mody Niang

by James Dillinger in A LA UNE 0

Un procès manifestement injuste Oui, le procès qui s’ouvre ce jeudi 14 décembre 2017, est manifestement injuste, à la limite insupportable pour quelqu’un qui suit régulièrement l’actualité politique et surtout politicienne au Sénégal. Il ne [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*