ABDOU DIOUF A PROPULSÉ LA FRANCOPHONIE SUR LA SCÈNE MONDIALE ( DIPLOMATE)

abdou diouf bane kimoonLe Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf, a réussi à faire de cette institution un interlocuteur crédible et incontournable de la géopolitique mondiale, a déclaré lundi à Dakar le Congolais Nicolas Fata Kélounguélé, nouveau président du Groupe des amis de la francophonie (GRAF). 

 

M. Kélounguélé a été désigné par son pays la République démocratique du Congo (RDC) comme le nouveau président du GRAF, une structure née en juin 2008 sur l’initiative notamment de l’Ambassade de la Suisse à Dakar.

 

‘’Avant la venue du président Diouf, la francophonie était plutôt tournée vers l’aspect uniquement culturel, mais avec lui (M. Diouf), la francophonie a intégré dans son fonctionnement une dimension politique et diplomatique. C’est Abdou Diouf qui a fait de notre institution un interlocuteur crédible et incontournable sur la scène mondiale’’, a-t-il dit.

 

Nicolas Fata Kélounguélé s’exprimait lors d’une cérémonie de passation de service à la résidence de l’ambassadeur de la Suisse à Dakar.

 

Chargé d’affaires de son pays à Dakar depuis 15 ans, il a succédé lundi à la tête du GRAF l’ambassadeur de la Suisse au Sénégal, Muriel Berset Kohen, à la faveur de la présidence tournante du sommet de la Francophonie assurée par la RDC.

 

‘’La francophonie est devenue inévitable dans la gouvernance démocratique mondiale grâce à Abdou Diouf’’, a insisté le diplomate congolais. ‘’Le Groupe des amis de la francophonie va jouer pleinement sa partition lors du XVe sommet de la francophonie prévue en 2014 à Dakar.’’

 

Pour sa pat, l’ambassadeur de la Suisse à Dakar a indiqué que ‘’le Groupe des amis de la francophonie sera un partenaire actif du Sénégal dans les activités préparatoires du prochain sommet prévu en octobre 2014 dans la capitale sénégalaise’’.

 

‘’Abdou Diouf a donné à la francophonie une vision politique et diplomatique. Nous avions toujours pensé que la francophonie était une affaire des culturels, mais avec le président Diouf, il y a une convergence entre la politique et la culture’’, a dit Penda Mbow, représentante personnelle du chef de l’Etat sénégalais auprès de l’OIF.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*