Abdoul MBAYE Vilipende Macky À Paris

 Et aujourd’hui, au Sénégal nous devons faire avec des statistiques «mensongères, oubliées ou cachées et réévaluées». C’est l’avis de l’ancien Premier ministre Abdoul MBAYE qui accuse la direction de la statistique d’être de connivence avec le gouvernement pour donner des chiffres erronés sur l’économie et cacher ainsi la réalité économique.

 

L’ancien Premier ministre, Abdoul MBAYE , accuse le gouvernement à traficoter les chiffres de l’économie nationale. Selon lui, c’est avec la complicité de la direction de l’Agence nationale de la statistique de la démographie (ANSD ), que le gouvernement donne des «statistiques oubliées ou cachées et les statistiques réévaluées». «Au Sénégal, notre conception de la statistique est devenue très particulière. Tout commence avec l’ANSD confiée à un personnage important du parti au pouvoir, puis plus tard on fera de même avec le ministère de l’Economie, des Finances qui en assure la tutelle», déclare le leader de l’ACT. Candidat à la prochaine élection présidentielle de février 2019, Abdoul MBAYE d’ajouter aussitôt: «Aujourd’hui, au Sénégal nous devons faire avec des statistiques mensongères,  des statistiques oubliées ou cachées et des statistiques réévaluées».

Comme preuve de statistiques mensongères, Abdoul MBAYE  cite le symbole de l’économie sénégalaise, la production d’arachide. Selon lui, cette dernière a été annoncée de 1,4 million de tonnes en 2017-2018. Et d’après lui, cela correspond à un record absolu jamais atteint par le Sénégal. «Mensonge, car ce niveau de production ne peut l’être en raison de plusieurs incohérences. Il équivaudrait à une croissance de 40 % en une seule année (…) Mensonge révélé par des incohérences, car la capacité théorique des huileries atteint à peine 500 000 tonnes (sans doute moins de 350 000 tonnes en réel), parce que les achats effectués par les huileries ne dépassent pas 250 000 tonnes, les crédits nécessaires pour commercialiser ce record de production à 210 francs est de 200 milliards minimum contre moins de 40 milliards mis en place, et parce que les exportations n’atteignent pas 300 000 tonnes», explique Abdoul MBAYE  . Autre exemple de «statistiques mensongères», l’ancien Premier ministre cite le doublement de la production céréalière du Sénégal annoncée. Alors que dès le mois de mars 2018, le gouvernement a lancé l’alerte qui a été donnée sur la nécessité de lutter contre la famine et l’insécurité alimentaire au Sénégal. «Le mensonge sur l’autosuffisance en riz en fin 2017 a été entretenu jusqu’en juin 2017 par des déclarations incroyables du même ministre, qui a du reconnaître face au maintien des importations à leur niveau antérieur que cela ne serait finalement pas possible. Le président de la République est alors venu à son secours pour affirmer que ce serait pour fin 2018… Bientôt la fin de l’année, nous attendons donc le nouveau démenti et la prochaine année à retenir pour l’autosuffisance en riz. (Entre nous elle est impossible à atteindre, mais CHUT! on ne le leur dira pas. Choisissons de les laisser s’empêtrer dans leurs mensonges.)», indique encore le candidat à la présidentielle. Qui affirme que le drame de l’émigration prouve que ni emplois ni revenus ne retiennent les fils du Sénégal dans leur pays. «Ces faits, ces constats prouvent qu’il n’y a nullement amélioration significative des conditions de vie des populations. C’est leur appauvrissement continu qui est noté», conclut Abdoul MBAYE  .

In the Spotlight

Wade à Dakar dans deux semaines

by James Dillinger in Politique 0

Comme prévu, Me Abdoulaye Wade devrait faire son retour à Dakar dans moins de deux semaines. Selon Libération qui donne l’information, ce justifie l’accélération des travaux entamés dans sa résidence du Point E. Quid du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*