Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l’Intérieur : «C’est un agent véreux qui a été incriminé»

Le ministre de l’Intérieur, Ab­doulaye Daouda Diallo, a qualifié de «malheureux» le cas de l’agent en service à l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) arrêté par la gendarmerie en possession des boulettes conditionnées de cocaïne, assurant que toutes les conséquences en seront tirées. «C’est un cas malheureux que nous avons constaté. Les enquêtes sont en cours.

Ce qui est constant, en aucune façon, il ne saurait y avoir de brebis galeuses», a-t-il dit, mardi à Dakar, en marge de la cérémonie de réception d’un lot de véhicules pour l’Administration territoriale et la Police nationale et repris par l’Aps.
«L’enquête est en cours. C’est un agent véreux qui a été incriminé. Sur ce rapport, toutes les conséquences en seront tirées», a ajouté le ministre de l’Intérieur.

  • Écrit par  Justin GOMIS

Ibrahima Dieng reste en garde à vue

L’agent de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis), impliqué dans une affaire de drogue, reste en garde à vue à la Section de recherches de la gendarmerie. Les enquêteurs tentent de rassembler les pièces du puzzle avant de déférer Ibrahima Dieng (après recoupement, c’est l’identité du mis en cause) au Parquet dans le cadre du montage d’un dossier judiciaire.

En attendant, les gendarmes continuent de traquer le narcotrafiquant nigérian qui devait recycler la drogue sur le marché national et international. Pour dénicher d’éventuelles complicités, ils ont envoyé des réquisitions auprès des opérateurs téléphoniques. Cela permettra de remonter l’échelle des complicités et anéantir le réseau dont le cerveau serait un agent assermenté qui officie au centre névralgique de lutte contre la drogue.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*