Abdoulaye Diouf Sarr invite à arrêter le débat de “sentimentalisme” sur l’affaire Khalifa Sall

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale et responsable de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), Abdoulaye Diouf Sarr a invité les acteurs politiques à “arrêter le débat de sentimentalisme” sur l’affaire Khalifa Sall et à “laisser la justice faire son travail”.

“Il ne faut pas que l’on tombe dans un sentimentalisme qui est un sentiment dangereux pour l’avenir de la démocratie et de la transparence dans le pays” a-t-il dit, dimanche, lors de la cérémonie de lancement de la Couverture maladie universelle (CMU) à Ribot Escale (Kaffrine).

Selon le ministre, “le dossier Khalifa Sall n’est pas politique mais éminemment technique”.

“Il ne faut pas faire d’amalgame. Dans le code général des collectivités locales, dans la gouvernance financière des collectivités locales, dans l’orthodoxie financière des communes, Il n’y a pas effectivement de caisse d’avance”, a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr.

“Il faut dire aux sénégalais la réalité. Personne ne souhaite à son semblable un tel sort mais l’Etat du Sénégal doit reposer sur des fondamentaux. Et, l’un des socles les plus sûrs dans ce pays doit être la transparence et l’Etat de droit”, a ajouté M. Sarr.

“Il ne faut pas intimider les gens par un sentimentalisme. Les juges prendront leur responsabilité. Car les générations futures comptent sur ce socle qui est le socle certain de la sécurité du pays et le socle de la justice. Laissons la justice juger selon son intime conviction sur la base des éléments objectifs du dossier”, a-t-il martelé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*