Abdoulaye NDIAYE, ancien député : «Ce qui se passe actuellement à l’APR est regrettable…»

Les sorties de certains membres de l’Alliance pour la république (Apr), parti au pouvoir, pour dénoncer leur mise à l’écart au profit des transhumants irritent Abdoulaye Ndiaye, ancien député et par ailleurs responsable de l’Apr de Grand Yoff. Prenant part, hier, à une rencontre sur la synchronisation horaire, l’ancien parlementaire a dénoncé la manière de faire de ses camarades de parti.
«Ce qui se passe actuellement dans notre parti est regrettable dans la mesure où le linge sale doit se laver en famille. Je ne peux pas comprendre ces sorties tous azimuts de Alioune Badara Cissé, de Youssou Touré et autres qui partent vers les médias pour exposer des choses qui pouvaient se régler à l’interne. Je ne reconnais plus ces gens avec qui nous avons partagé des moments de labeur dans le parti», martèle l’ancien député Abdoulaye Ndiaye. Selon ce responsable de l’Apr à Grand yoff, ces «frondeurs» doivent savoir raison garder. Mieux, indique-t-il, un devoir de réserve s’impose par rapport à certaines questions d’autant plus qu’ils ont la possibilité de rencontrer l’autorité en chef qu’est le président de la République pour lui exposer leurs préoccupations. «Est-ce que Alioune Badara Cissé était toujours sur le terrain lorsqu’il avait été nommé numéro 2 du parti ? Est-ce qu’il rencontrait les différents responsables pour s’imprégner des problèmes au niveau de la base ? Non ! Aujourd’hui, ce qu’il reproche à la direction du parti, nous aussi nous pouvons le lui reprocher. Et de la même manière aussi pour Youssou Touré qui a dirigé le Réseau des enseignants de l’Apr. Allez demander aux enseignants comment il gérait cette structure», s’indigne-t-il.
Toutefois le responsable apériste reconnait tout de même que tout n’est pas rose. Parce que souligne-t-il, il y a des hauts et des bas. Mais il estime que l’essentiel c’est d’accepter de s’asseoir autour d’une table et exposer les vrais problèmes du parti afin d’éradiquer les insuffisances. Abdoulaye Ndiaye craint par ailleurs que cette guéguerre au sein de leur parti sème le doute auprès de certains sénégalais à quelques mois de l’élection présidentielle.
Ce qui lui fait dire que l’heure est venue d’organiser un grand rassemblement. Pour qu’ils réfléchissent ensemble pourquoi ces défenseurs du chef de l’Etat auparavant, qui s’investissaient davantage pour le parti agissent, aujourd’hui, de cette manière.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*