Abdoulaye Tine, candidat à la présidentielle: “L’État met en danger la santé des Sénégalais”

Une situation de crise multidimensionnelle et protéiforme, des Sénégalais plongés dans un stress hydrique permanent, un espoir déçu par l’alternance et un peuple trahi : ce sont là les déclarations choques de Abdoulaye Tine. Le Président de l’Union socialiste libérale (Usl), qui a réaffirmé qu’il sera candidat à l’élection présidentielle de 2019, pense que “l’État met en danger les sénégalais”. Entretien.
Seneweb : Comment analysez-vous la situation actuelle du pays ?

Abdoulaye Tine : Le pays vit aujourd’hui une situation de crise multidimensionnelle et protéiforme qui trouve ses racines profondes dans l’incapacité du régime en place à assurer une gouvernance efficiente par une anticipation rationnelle des changements sociétaux.

Sur le plan économique par exemple, la population sénégalaise n’a pas senti de progrès notables concernant ses conditions de vie. Bien au contraire, un net recul a été enregistré avec une pénurie généralisée d’eau qui plonge aujourd’hui les Sénégalais dans un stress hydrique permanent faisant planer ainsi sur tout le pays le spectre d’une catastrophe sanitaire liée au manque d’hygiène alimentaire et corporelle.

Sur le plan social, nous assistons à un appauvrissement continu de la population d’une part, et d’autre part, à l’absence de perspectives et de débouchés pour les jeunes en termes de formation et d’emploi.
Concernant les finances publiques, aujourd’hui le Sénégal traverse une tension financière qui se manifeste par le non-respect des engagements étatiques comme le paiement en temps et en heure des bourses allouées aux étudiants, mais également, le règlement des factures des prestataires privés, qui sont toujours en attente. Ces entrepreneurs privés sont aujourd’hui menacés de faillite.
En un mot, aujourd’hui les Sénégalais ont le sentiment que l’alternance de 2012 n’a pas tenu ses promesses de progrès économique, social et en matière de bien-être ; donc l’alternance est non seulement un espoir déçu mais aussi une promesse trahie.
Faut-il redouter des conséquences de la pénurie d’eau?
A mon sens, un gouvernement qui n’est pas en mesure d’assurer à ses populations un approvisionnement correct en eau, est un pouvoir qui a failli à sa mission première qui est de subvenir aux besoins primaires de ses administrés, l’eau étant une denrée d’une nécessité vitale.
Il est très regrettable aujourd’hui de constater que l’Etat met en danger la santé des Sénégalais du fait de son absence du sens des priorités. Sinon, comment comprendre que davantage de moyens ne soient pas alloués à l’entretien du réseau de distribution d’eau, pendant que des dépenses faramineuses sont faites pour construire des infrastructures qui ne sont pas vitales telles qu’un nouvel aéroport, assorti d’un train express régional (ter), dont l’opportunité reste encore aujourd’hui à démontrer.
Avez-vous des ambitions présidentielles? Serez-vous candidat en 2019 ?
Je vous confirme ma candidature pour la présidentielle 2019 en qualité de président de l’Union sociale libérale, USL. En effet, on ne peut rester indifférent face à la dégradation des conditions de vie de nos concitoyens et plus largement à la déperdition des énergies, des moyens et des talents dont recèle le Sénégal.
Je vous précise par ailleurs que l’USL a été crée le 12 mai 2014 et a reçu son récépissé le 21 septembre 2016. Depuis le 28 février 2017, date du lancement médiatique du parti, l’USL a pu se déployer et s’implanter à travers les 14 régions du Sénégal. Sur les 557 communes, nous avons à ce jour 353 cellules.
Enfin l’USL est également implanté à travers 101 pays de la diaspora avec 4 laboratoires d’idées à Dakar, Paris (déjà lancés) et New York et Bangkok (à venir sous peu). En clair, l’USL est porteur d’un programme politique que nous entendons ériger en projet national afin de réaliser les transformations nécessaires pour le développement du Sénégal. Pour USL, au lieu d’attendre le changement, soyons le changement.

Auteur: Gora KANE – Seneweb.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*