ABROGATION DE LA LOI EZAN PAR L’ASSEMBLEE NATIONALE Les jeunes députés de l’Apr “rouvrent” le dossier Me Sèye

Mame Mbaye NiangA partir de la semaine prochaine, les jeunes députés membres de l’alliance pour la république (Apr) vont déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi pour abroger la loi Ezan. Ceci pour que l’ancien président de la République, Me Wade, apporte la lumière sur la mort de Me Babacar Seye. C’est en tout cas ce qu’à révélé Mame Mbaye Niang, administrateur de l’Apr, lors d’une conférence de presse hier, lundi.

Très remontés par les sorties récentes de l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade, les jeunes de l’alliance pour la républiques (Apr) sont montés au créneau. Face à la presse, hier lundi, Mame Mbaye Niang et ses camarades ont révélé que les 3 jeunes députés de l’Apr vont déposer à partir de la semaine prochaine, une proposition de loi pour abroger la loi Ezan afin que Me Wade apporte la lumière sur la mort de Me Babacar Seye.
« La semaine prochaine les députés qui représentent la jeunesse de l’Apr à savoir Abdou Mbow , Sira Ndiaye et Badou Dioug  vont déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi pour abroger la loi Ezan », a fait savoir Mame Mbaye Niang.
Face aux sorties de Me Wade et de Idrissa Seck critiquant ces derniers jours la gestion du pouvoir par Macky Sall, les jeunes apéristes se sont constitués en bouclier et compte barrer la route à « ce duo ».
« Un duo en parfaite intelligence  est entrain de vouloir déstabiliser ce pays.  Ce sont des gens qui ont eu des problèmes parce qu’ils avaient l’impression de se partager un butin qui est le Sénégal. Il y a une volonté manifeste de déstabiliser ce pays commençant par la désinformation. Si les grands ne peuvent pas se battre, nous les jeunes nous allons le faire. Si les femmes veulent abdiquer, nous allons porter ce combat », martèle Mame Mbaye Niang, administrateur de l’Apr.
Selon lui, le leader de Rewmi, Idrissa seck doit aussi répondre de ses actes dans la mesure où « c’est lui même qui a dit que ce qui l’oppose à Wade ce sont les milliards », indique-t-il.
«  Il y a une instance qui est entrain de poursuivre les gens qui se sont enrichis illicitement. Je pense que  l’aveu est la mère des preuves. Idrissa Seck ne peut pas dire que ce qui m’oppose à Wade ce sont des milliards et cet argent est l’argent du contribuable sénégalais et ne pas être convoqué par la crei. Il ne peut pas se soustraire à cela. A partir de la semaine prochaine, il a l’obligation de se justifier par rapport à ces milliards », a-t-il laissé entendre.
Et d’ajouter ; « Idrissa  Seck n’est pas satisfait du destin que le bon Dieu lui a donné. La seule chose dans laquelle il excelle c’est l’art de la manipulation ».

Ndeye Aminata CISSE

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*