Abus sexuels en Centrafrique : la Minusca met en garde son personnel

Visée par différentes accusations, la mission de l’ONU en Centrafrique a annoncé qu’elle engagerait des poursuites judiciaires contre tout membre de son personnel qui se livrerait à des abus sexuels dans le pays.

« Nous voulons faire passer un message très clair : les abus et les exploitations sexuelles sont inacceptables », affirme à Jeune Afrique Vladimir Monteiro, porte-parole de la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca). Quelques jours plus tôt, le 14 septembre, cette dernière annonçait qu’elle poursuivrait désormais devant la justice tout membre de son personnel, « militaire ou civil », qui se livrerait à des abus sexuels dans le pays, passibles de peines de prison.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*