ACCIDENT – Collision entre un car «Ndiaga Ndiaye» et un camion benne à Tamba : Une vingtaine de blessés dont 5 coincés dans le car

Une collision entre un car «Ndiaga Ndiaye» et un camion benne a fait une vingtaine de blessés hier à l’entrée de Tambacounda. Cinq des victimes qui étaient coincés dans le car ont pu être décoincés par les sapeurs-pompiers qui, à cause d’un sous-équipement, n’y sont parvenus qu’au bout de deux heures après leur arrivée sur les lieux de l’accident.

La route a encore fait des dégâts à Tambacounda. Hier, en effet, à l’entrée de la capitale régionale de Tambacounda, un car «Ndiaga Ndiaye» en provenance de la localité de Missirah, une localité située à 35 Km de Tambacounda, est entré hier aux environs de 20 heures en collision avec un camion benne, à l’entrée de la ville et à moins d’un kilomètre de l’Hôpital régional. Le bilan fait état d’une vingtaine de blessés dont cinq qui étaient coincés dans le véhicule de transport en commun. 

D’après un témoin, le chauffeur du car «Ndiaga Ndiaye»   voulait dépasser un bus qui roulait devant. Malheureusement, étant en troisième position, le chauffeur du car en question est allé buter sur un camion benne qui roulait en sens inverse. La route n’était pas éclairée, signale-t-on, et le chauffeur du car «Ndiaga Ndiaye» n’avait pas de bons phares. 

Sur les lieux, les Sapeurs-pompiers ont mis deux heures après leur arrivée pour décoincer les 5 victimes qui peinaient à sortir du car «Ndiaga Ndiaye». Les témoins des secours ont pu noter un sous-équipement des Sapeurs-pompiers qui se sont appuyés sur le projecteur de la Rts pour manœuvrer et parvenir à décoincer les 5 blessés bloqués dans la voiture de trans­port  en commun. 

Du fait des lenteurs notées dans les opérations de secours, les populations et les proches des victimes commençaient à se révolter. Ce qui a amené les autorités à demander le renforcement du dispositif sécuritaire. 

D’après l’officier des Sapeurs-pompiers, qui s’est confié à la presse, c’est surtout le cinquième blessé qui leur a posé beaucoup de difficultés.

Ce dernier d’ailleurs avait, selon notre interlocuteur, les jambes fracturées. «C’était des fractures ouvertes. Il perdait beaucoup de sang», indique-t-on. D’où l’appel à un médecin de l’Hôpital régional pour lui faire une perfusion et arrêter l’hémorragie. Les secouristes vont finalement parvenir à décoincer cette cinquième victime aux environs de 22 h 30. 

Informés de l’accident, le gouverneur et le préfet de Tamba­counda se sont rendus sur les lieux de l’accident où ils ont été précédés par le député Mme Yaye Awa Diagne, vice-présidente à l’Assem­blée nationale. 

  • Écrit par  Abdoulaye FALL

afall@lequotidien.sn 
Correspondant

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*