Accusations de Me El Hadji DIOUF : qui pour mener une enquête

Serigne Bassirou Gueye, procureur de la République

Accusations de Me El Hadji DIOUF : qui pour mener une enquête

Une affaire en chasse une autre.  Les scandales se succèdent à un rythme qui ne permet guère  aux citoyens de voir clair.

Seulement, pour cette nouvelle affaire, plus d’un Sénégalais aimeraient que la lumière soit faite.

«Quand je fais le vidange de ma propre voiture, ça n’a jamais dépassé 35 000F CFA. Il n’y a jamais eu de factures de moins de 100 000 FCFA. Quand les pneus sont changés, ils vont vite les récupérer pour les revendre et mettre l’argent dans leurs poches. J’ai demandé une facture pro forma à la société qui a vendu les voitures à l’Assemblée pour savoir le montant des quatre pneus réellement, c’est facturé à 521 400 F CFA hors Tva, une différence de 279 230 F CFA».

Ce n’est pas un Sénégalais lambda qui parle d’une sombre affaire l’ayant opposé à un mécanicien peu scrupuleux. Il est question de la représentation nationale, du contribuable sénégalais et d’une mauvaise pratique pour ne pas d’une arnaque.

El Hadji DIOUF  qui est juriste sait mieux que quiconque les conséquences qui pourraient découler d’accusations mensongères portées sur quelqu’un à plus forte raison sur la deuxième Institution de la République. Pourtant, l’avocat a ajouté que « le président du groupe parlementaire Moustapha DIAKHATE a, par exemple, une enveloppe de cinq millions par mois hors salaire ». Des centaines de millions que des retraités se partageraient annuellement dans la plus grande impunité.

Le Parquet qui s’est mis en branle pour des affaires mille fois moins graves que celle-là va-t-il attendre que d’autres citoyens et d’organisations le saisissent pour s’en charger ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*