ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DANS L’UEMOA LE TAUX DE CROISSANCE PROJETE A 6,9% EN 2018

Les résultats macroéconomiques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) au compte de l’année 2017 s’avèrent ‘’satisfaisants’’. Ce qui devrait entrainer sans doute une légère hausse du taux de croissance à 6,9% en 2018, a indiqué Amadou Ba, président du Conseil des ministres de l’Uemoa tenu hier, vendredi, au siège de la Bceao.

La quatrième et dernière session du Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) au compte de l’année 2017, s’est tenue hier, vendredi 22 décembre 2017, au siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), sous la direction du président du Conseil Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

A cet effet, il a soutenu que «l’activité économique de l’Union enregistrerait un taux de croissance de 6,8% contre 6,6% en 2016. Et pour 2018, il est attendu un taux de croissance de 6,9%».
 
En matière de convergence, selon les chiffres communiqués par les Etats arrêtés au 08 décembre 2017, poursuit Amadou Ba, «une légère amélioration serait enregistrée par rapport à 2016 où aucun Etat membre n’a convergé. Ainsi, il est attendu sur la base des programmes transmis que tous les Etats convergeraient en 2019, en respect de l’horizon fixé.

Les risques qui peuvent entraver ces bonnes perspectives et non des moindres sont les aléas climatiques, la chute des cours des matières premières et la persistance de la crise sécuritaire dans la zone du sahel».
 
A ce titre, il dira: «Notre session intervient quelques semaines après le 5ème  sommet Union africaine-Union européenne, qui a eu lieu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, au cours de laquelle une déclaration commune a été adoptée sur les priorités communes pour le partenariat dans différents domaines à savoir les perspectives économiques pour les jeunes, la paix et la sécurité, mobilité et migration, coopération sur la gouvernance», a fait remarquer Amadou Ba.
 
Poursuivant son propos, il fera noter que ledit «sommet a été l’occasion pour les deux coopérants d’affirmer leur engagements  pour un partenariat fructueux et avantageux pour tous et pour un avenir commun ou chacun jouera pleinement et en toute responsabilité sa partition», a-t-il fait savoir.   
 
Au menu de ce conseil, on relève la désignation  de son président pour les exercices 2018 et 2019. A cette mesure, s’est associé le point sur les principales décisions de la réunion du Comité de politique monétaire de la Bceao tenue le 06 décembre 2017, le cadrage macroéconomique de l’Uemoa pour les années 2018 et 2019, la situation du système bancaire de l’Uemao au titre de l’année 2016, le projet de budget pour l’exercice 2018 ainsi que l’état d’avancement du projet de promotion des Bureaux d’information sur le crédit (Bic) dans l’Uemao, entre autres questions abordées.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*