Adoption du système de parrainage «Une forfaiture » pas du tout au gout de l’opposition

Le projet de loi portant révision de la Constitution et celui portant modification du code électoral, adoptés lundi, en conseil des ministres, et bientôt soumis à l’Assemblée nationale, divisent la classe politique.

Désormais toute candidature devra réunir au moins 1% des inscrits sur le fichier électoral. Et l‘adoption de ce système de parrainage met le feu aux poudres. Un brasier du Macky qui risque de ravager le domaine réservé de l’opposition significative qui affûte ses armes en conséquence.

Pour les amis de Decroix et de Omar Sarr, le Président Sall ne cherche pas midi à 14 heures pour décliner l’organisation de toutes élections libres et transparentes.

«Cette forfaiture ne passera pas, C’est une décision unilatérale du Président Sall», «ce parrainage est un forcing inacceptable»,  Il est plutôt un moyen d’éliminer les candidats gênants, le président a créé les conditions qui mènent  directement au vol», voilà, entre autres morceaux choisis des interventions des camarades de Déthié Fall.

Pour le Garde des Sceaux, ce parrainage se justifie. «L’Objectif, soutient Ismaïla Madior Fall, «  c’est d’appliquer une règle qui s’appliquait aux candidats indépendants seulement. Il y avait une injustice. C’est un peu une manière de mettre fin à l’injustice et de restaurer la justice dans l’aménagement du principe de la liberté des candidatures. Le Sénégal a fait l’option d’un parrainage citoyen et populaire».

Et, c’est parti pour des contestations tous azimuts…!

A rappeler que des concertations (Dialogue politique), sous la direction de Seydou Nourou Ba, avaient permis  au pouvoir, à l’opposition, et aux  non-alignés sans oublier la société civile de se pencher sur les dysfonctionnements liés à l’organisation des élections.

In the Spotlight

Affaire Khashoggi : Riyad accusé et acculé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La police turque a pu pénétrer dans le consulat saoudien à Istanbul, dans la nuit de lundi à mardi pour procéder à des fouilles. Photo Bulent Kilic. AFP Après avoir nié l’évidence, l’Arabie Saoudite semble [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*