Adresse À La Nation : Le Candidat Macky Démarre Sa Campagne

Le chef de l’Etat est dans l’action. L’action pour sa réélection lors de la présidentielle de 2019. Candidat à sa propre succession, Macky Sall a dévoilé les grandes lignes de sa prochaine campagne électorale lors de son discours de fin d’année.

Le président de la République, candidat à sa propre succession, a donné le ton de ce qui sera son programme de campagne en 2019. Les Sénégalais qui ont suivi le traditionnel message à la Nation ont eu une idée de ce que sera son slogan de campagne. «Le gouvernement, toujours à votre écoute et à votre service, restera dans le temps utile ; le temps du travail ; le temps de l’action et du résultat», a-t-il dit. Lors de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a sorti le slogan: le Sénégal pour tous.

Ainsi, après le slogan: la patrie avant le parti qui ne fait plus recette à cause des scandales politico-financiers qui ont éclaboussé son premier mandat, le candidat Macky Sall va certainement changer de refrain pour tenter de convaincre une deuxième fois les électeurs.

D’autre part, le président de la République a mis l’accent sur l’éducation. «J’ai évoqué le chemin de notre destin commun. Ce chemin, nul ne l’incarne mieux que la jeunesse de notre pays ; parce que pleine d’espérance, d’ambition et de générosité, elle est la force vitale qui inspire notre marche vers le Sénégal de nos rêves. Et dans le temps long de la Nation, c’est la jeunesse d’aujourd’hui qui entretiendra demain le legs de notre histoire partagée», dit-il.

Macky Sall cherche visiblement à convaincre et à amadouer les jeunes et les enseignants: les deux franges de la population qui sont les plus importantes et qui vont peser en 2019. Les jeunes représentent plus de 50 % de la population et les enseignants sont près de 100 mille, le corps le plus important de l’administration sénégalaise.

Ces deux franges ont tendance à voter contre le pouvoir en place. «Il n’y a pas de meilleur viatique que l’éducation et la formation de qualité pour préparer notre jeunesse à dominer l’adversité et baliser la voie de la réussite.

C’est l’exemple que nous donne le Lycée scientifique d’excellence de Diourbel, dont je suis fier des premières performances ; tout comme je suis fier du parcours de deux jeunes compatriotes ingénieurs en aéronautique, employés à des postes stratégiques d’une grande firme multinationale, que j’ai rencontrés il y a quelques jours», affirme Macky Sall.

Qui ajoute: «Dans cet esprit, le gouvernement entamera, dès ce mois de janvier, une nouvelle phase d’élimination des abris provisoires avec la construction et l’équipement de 6 400 salles de classe et 4 730 blocs administratifs. La réhabilitation des  lycées Lamine Guèye, NGalandou Diouf, Blaise Diagne, Delafosse, Parcelles Assainies Unité 13 et Abdoulaye Sadji de Rufisque, sera poursuivie. Sept lycées seront érigés à Ngor, Yoff, Grand Yoff, Pikine-Dagoudane, Tivaouane Peulh, Diamniadio et Sangalkam.

L’école doit aussi poursuivre sa mutation pour qu’au moins 30 % des élèves issus du cycle fondamental soient orientés vers la formation professionnelle et technique qualifiante aux métiers.

Avec le démarrage prochain du Projet formation-école entreprise financé à hauteur de 5 430 000 000 FCFA, l’Etat soutiendra la formation de 10 000 jeunes, en versant une allocation mensuelle de 40 000 F à chaque apprenant enrôlé par une entreprise durant toute la durée de l’apprentissage».

Mais rien ne dit que ces promesses vont convaincre les enseignants. Peu importe, le chef de l’Etat a une autre arme redoutable qui lui permettra de mettre dans sa poche trois cent mille à quatre cent mille ménages.

 «Je me ferai toujours le devoir de mobiliser la solidarité nationale pour aider les moins favorisés à desserrer l’étau de la solitude face à la précarité et au besoin.

Ainsi, 40 milliards de FCFA par an seront désormais consacrés au Programme national de Bourses de sécurité familiale, pour porter le nombre des bénéficiaires de trois cent mille à quatre cent mille ménages», affirme Macky Sall.

Charles Gaiky DIENE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*