Af Sud : des candidats de l’ANC abattus

jacob_zumaCes assassinats sont liés à la lutte contre la corruption et à des affrontements entre factions au sein du parti au pouvoir.

L’ANC au Kwazulu natal a demandé mardi la création d’une commission d’enquête sur les meurtres qui, font partie, selon le correspondant de la BBC d'”une campagne bien orchestrée pour abattre les candidats du parti”.

Le Kwazulu natal a été le théâtre d’affrontements meurtriers entre l’ANC et le parti Inkhata jusqu’en 1996. Mais, cette fois, il ne s’agit pas de rivalités entre opposants politiques.

La plupart des victimes ont été abattues dans la rue, parfois devant leurs enfants. Certaines auraient été tuées parce qu’elles s’opposaient à la corruption endémique dans de nombreuses municipalités contrôlées par l’ANC.

Les commandes publiques bénéficient souvent à des proches des élus locaux. Dans d’autres cas, il s’agirait d’affrontements entre factions rivales. Une liste d’hommes à abattre a été retrouvée.

Elle comprenait uniquement des partisans de l’ancien gouverneur de la province du Kwazulu Natal, Senzo Mchunu, évincé en novembre.

Deux personnes figurant sur la liste ont été tuées. De nombreux partisans de l’ex gouverneur ont d’ailleurs quitté les rangs, en se présentant comme candidats indépendants, notamment dans près de la moitié des circonscriptions de la ville de Durban.

Depuis quatre mois, il n’y a eu aucune arrestation. L’impunité est un problème majeur en Afrique du sud.

BBC

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*