Affaire Assane Diouf – Attaqué Par Me Nafissatou Diop Cisse, Mame Mactar Gueye Riposte : «pourquoi Les Transhumants Sont Si Intolérants Et Provocateurs» ?

Comment peut-on prétendre se prononcer, avec une si insultante prétention morale, sur une affaire dont on ne s’est même pas donné la peine d’en cerner les tenants et aboutissants ? Sinon de se contenter de cet argument irresponsable : «je n’ai jamais regardé une vidéo de Assane Diouf, mais d’après ce qu’on me rapporte… » (Libération du mardi 22 courant, page 5).

Ce qui constitue une disqualification d’office, car des assertions aussi vaseuses que des «on m’a dit», «il parait que», «d’après ce qu’on me rapporte», etc., ne sont pas dignes d’un responsable public, à fortiori d’une personne se réclamant de la prestigieusement famille judiciaire.

Pourquoi avez-vous attendu que «l’insulteur Assane Diouf» soit mis «hors d’état de nuire» par la police américaine pour (enfin) oser sortir du bois ? Pourquoi ne vous étiez-vous pas publiquement prononcé lorsqu’on vous «rapportait» le contenu de ses shows ?

Si vous considérez l’insulteur Assane Diouf comme un «lâche», comment qualifiez-vous alors ceux et celles qui, après s’être courageusement terrés dans leur trou pendant la tempête, ont maintenant le toupet de jouer aux moralisateurs sur le dos de celui qui est dans les liens de la détention ? C’est trop facile !

«J’ai été particulièrement choquée par Mame Mactar Guèye qui soutient ce sauvageon, alors qu’il prétend défendre des valeurs islamiques», m’accusez-vous. Justement, parlons-en de «valeurs islamiques»!

Le 25 décembre 2015, lorsque les lobbies homosexuels souillaient allégrement votre terroir, où repose Cheikhal Khalifa Baye Ibrahima Niasse, en y célébrant ostensiblement onze mariage homosexuels, de surcroît lors d’une nuit aussi bénie que celle célébrant la naissance du Messager d’Allah, Seydina Mouhamed (psl), où étiez-vous ?

Où vous terriez-vous quand nous étions montés en première ligne pour défendre, chez vous, ces «valeurs islamiques»? Nous ne sommes pas de Kaolack, mais nous nous sommes au moins activement associés à l’indignation des populations de ce bled, humiliées, en nous insurgeant, et à visage découvert, contre cette ignoble agression des lobbies gays contre nos valeurs et notre religion !

Et après avoir rendu un vibrant hommage public au commissaire Bocar Ly (dont la témérité et le professionnalisme ont permis de démanteler ce maudit réseau gay), JAMRA a poussé ses investigations jusqu’à découvrir ceux et celles qui ont ensuite fourni des passeports et de fortes sommes d’argent à ces homosexuels, pour un exil doré en Europe.

Qui vous a alors entendu vous émouvoir de ces déviances qui détruisent notre jeunesse, déstabilisent nos familles, souillent notre religion et insultent la mémoire de Baye Niasse et toutes les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise ?

Pourquoi n’étiez-vous pas allée vous épancher dans la presse pour condamner ces actes contre-nature, en porte-à-faux avec «nos valeurs et nos bonnes mœurs», que vous prétendez aujourd’hui porter en bandoulière pour vous prononcer sur l’affaire Assane Diouf ?

C’est un énorme mensonge et une énorme diffamation que de dire que «Mame Mactar Guèye soutient Assane Diouf» ! Pendant que tout le monde fuyait Assane comme un pestiféré, mais surtout pour ne pas avoir à essuyer ses foudres, et ses injures (que personne ne cautionne), j’ai pris sur moi la responsabilité – puisque n’ayant pas de casseroles à trainer ni de cafards à camoufler (comme en raffole tant Assane Diouf !) – de m’adresser directement à lui, une semaine avant son arrestation, par le biais d’une vidéo que j’ai publiquement postée sur ma page facebook. Dans ladite vidéo, qui en est à sa 40.300e vues, au moment où j’écris ces lignes, je l’invitais fraternellement à faire ses futurs shows SANS INJURES, pour permettre à ses compatriotes de se faire une idée plus claire des messages qu’il tient à faire passer !

Libre à lui, naturellement, d’accepter ou de rejeter ma proposition. Où étiez-vous, en tant que mère de famille (qualité que vous évoquez, en m’attaquant) au moment où je tentais de raisonner notre compatriote ? Et voilà que vous ne trouvez rien de mieux que de vous fonder sur «ce qu’on rapporte» pour vous attaquer publiquement et gratuitement à ma modeste personne ! Pourquoi, diable, les transhumants sont si intolérants et provocateurs !?

Quand on se permet de changer de parti politique comme on change de chaussette, on doit avoir pudeur et la modestie de savoir raison garder, surtout en matière d’opinion sur la morale publique. Je n’irai pas jusqu’à réclamer «la peine de mort pour les transhumants», comme l’avait plaidé avec fermeté et conviction votre collègue du Temple de Thémis, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, mais de grâce que les transhumants arrêtent leurs provocations et leurs excès de zèle tous azimuts chaque fois qu’une recomposition politique se pointe à l’horizon, aux sortir d’élections.

En tous cas, que ceux et celles qui, après avoir, sans vergogne, fait le tour de plusieurs chapelles politiques, cherchent à profiter de cette triste «affaire Assane Diouf» pour redorer leurs blasons, sachent qu’ils ne passeront jamais par moi pour assouvir leurs sombres desseins !

Mame Mactar Guèye
Sg RDS, Vice-Pdt JAMRA
mamemactar@yahoo.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*