Affaire Benalla : son co-équipier de l’Élysée avait espionné Mélenchon

Pistonné en 2016 par un franc-maçon aujourd’hui co-dirigeant du ministère de l’Intérieur, Alexandre Benalla -collaborateur de l’Élysée et auteur de violences contre un manifestant- a été suspendu comme son associé : le gendarme réserviste Vincent Crase. En mars, ce dernier en filature fut repéré par un Jean-Luc Mélenchon inquiet lors de la marche en hommage à Mireille Knoll. La preuve en vidéo.

Le 19.07.2018 à 20h22

Souvenez-vous : en mai 2017, la presse traditionnelle de l’Hexagone avait raillé et douté de l’authenticité des “Macron Leaks”, documents et correspondances internes à l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Aujourd’hui, volte-face : tous ne rechigent plus à en exploiter les révélations à l’occasion de l’affaire Benalla -déclenchée par la vidéo du mélenchoniste Taha Bouhafs.

Plusieurs emails issus des “Macron Leaks” sont ainsi rédigés parAlexandre Benalla, chargé en 2016/17 de la sécurité de la campagne électorale.

Une indication cryptée évoque l’identité de l’homme singulier qui a opéré/validé son recrutement : un franc-maçon aujourd’hui haut-placé aux côtés du ministre ultrasioniste Gérard Collomb (également membre des réseaux maçonniques) et dénommé…

Lire la suite

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*