Affaire Bolloré : le président guinéen va porter plainte, le Togo se dit prêt à coopérer

The CEO of the Bollore group Vincent Bollore (C) speaks with Guinea President Alpha Conde (3rd L), alongside Guinea's Prime Minister Mohamed Said Fofana (2nd L), as they arrive for the inauguration of the Blueline railway transport service in the Kaloum neighborhood of Conakry, Guinea, on June 12, 2014. Bollore and the Guinean president were inaugurating the "Blueline" train service, which will be electric and mainly solar-powered and will run from the Kaloum neighborhood of Conakry by the sea inland towards the city center and other destinations. AFP PHOTO / CELLOU DIALLO / AFP PHOTO / CELLOU diallo

Le président guinéen, Alpha Condé, a annoncé, vendredi 4 mai, qu’il allait déposer une plainte devant la justice française pour des allégations de corruption dans l’enquête sur les activités en Afrique du groupe Bolloré. « Je vais porter plainte pour dénonciation calomnieuse. On a tous les éléments qui prouvent que moi je n’ai fait que défendre les intérêts de la Guinée », a-t-il déclaré lors d’un bref entretien téléphonique avec Reuters.

Il a également dit accueillir favorablement la proposition de l’opposition guinéenne d’ouvrir une enquête parlementaire dans cette affaire. « Cette enquête parlementaire, si elle a lieu, va clarifier les choses. C’est une très bonne chose », a estimé le président guinéen.

Toujours dans le cadre des activités de Bolloré en Afrique, le Togo s’est dit prêt vendredi à fournir des informations à la justice française.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*