Affaire des 7 présumés Djihadistes : Le procureur cherche un juge d’instruction

8479182-13324402En attendant que le procureur de la République trouve un juge d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire, les 7 présumés Djihadistes (Imams Ndao et Sall, Coumba Niang, Marième Sow…) valsent entre le commissariat central et la cave. Ils ont été déférés, hier, par la Section de recherches.

Comme annoncé par Walfadjri dans son édition d’hier, l’Imam Alioune Badara Ndao et les six autres personnes interpellées pour des pratiques liées au terrorisme ont été déférés au Parquet de Dakar. C’est effectif depuis hier. Ce qui signifie qu’ils ont été présentés au procureur de la République, par la Section de recherches. Compte tenu des éléments à charge et des indices de preuves rassemblés par les enquêteurs contre les suspects, le maître des poursuites a, selon les informations du journal, saisi le président du Tribunal de grande instance de Dakar, aux fins de désignation d’un juge d’instruction. Ce, pour l’ouverture d’une information judiciaire.

Alioune Badara Ndao, Mamadou Sall, entre autres, sont retournés au commissariat central de Dakar, en attendant que le maître des poursuites décide de leur destination finale. Par voie de conséquence, ils reviennent, ce jour, à la cave du Palais de justice Lat-Dior, pour connaître leur sort. Les informations de Walfadjri font état de ce que cette histoire file droit vers l’instruction, sauf revirement de dernière minute. En effet, le délit d’ « atteinte à la sûreté de l’Etat » retenu par les enquêteurs risque de conduire les mis en cause en prison, à la faveur du mandat de dépôt. Si cette charge est retenue par le juge d’instruction, « ils ne pourront nullement pas échanger à un tel sort puisque, le délit d’atteinte à la sûreté de l’Etat collé au dossier impose le mandat de dépôt », confie une source judiciaire.

Au banc des accusés, on retrouve l’Imam Alioune Badara Ndao arrêté à Kaolack, il y a de cela une semaine. Il a été cueilli, nuitamment, par des éléments de la Gendarmerie nationale avant d’être transféré sur Dakar. Cela pour des besoins de l’enquête préliminaire confiée aux hommes en bleu. L’Imam Mamadou Sall interpellé à Rufisque ainsi que les personnes arrêtées à Guédiawaye dont deux dames (Coumba Niang et Marième Sow) sont aussi dans la nasse. Au total, ils sont sept présumés terroristes sous la main de la justice, sans compter ceux qui sont déjà en détention avant jugement dans les différentes prisons sénégalaises. On en saura davantage ce jeudi.

In the Spotlight

Départ de ZUMA ! Par Ibrahima Sene Pit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Départ de ZUMA ! Le Vice Président de la République SUD Africaine, devenu récemment Président de l’ANC, parti majoritaire à l’Assemblée nationale, est devenu le remplaçant du Président ZUMA déchu! Paradoxalement, il ne s’est trouvé [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*