Affaire des 94 milliards : Amadou Bâ répond à Ousmane Sonko

Le ministre des Finances s’invite dans le dossier des 94 milliards de Fcfa du Titre foncier 1451/R qui continue de défrayer la chronique. Face aux députés hier, Amadou Bâ s’est prononcé, pour la première fois, sur cette affaire soulevée par Ousmane Sonko. Faisant la genèse, il dira : “Ce n’est pas quelque chose qu’on a inventé . Ce titre s’étend sur 258 hectares et a fait l’objet de beaucoup de procédures, notamment des contestations au sein de la famille qui ont atterri au tribunal. Sans parler de l’entrée en action de la Sofico”.

“Dans la politique, il nous arrive de chercher à nuire”
Amadou Bâ d’ajouter : “Quand le tribunal a désigné un expert pour l’évaluation, le montait tournait autour de 250 milliards. Le rapport est disponible. Donc, s’il y a une commission de conciliation qui peut donner un montant inférieur, ce sera au bénéfice de l’État. C’est sur ces entrefaites que le paiement, qui est géré par un agent des Impôts et Domaines, a démarré. Ceci pour dire que la procédure est tout à fait claire. Maintenant, quand on est dans la politique, il nous arrive de fantasmer, de chercher à nuire, à détruire”.

“L’État doit 300 milliards à des expropriés”
À sa suite, le ministre du Budget a souligné, selon le quotidien Enquête dans sa livraison de ce samedi, que “pour les expropriations les montants sont souvent élevés, ce qui fait que l’État ne paie pas d’un seul coup”. D’ailleurs, révèle-t-il, pour les 94 milliards du TF 1451/R l’État n’a, jusqu’ici, payé que 3,4 milliards”. Mieux, indique Birima Mangara, un rapport de l’Inspection générale des finances (Igf) suggère à l’État d’inscrire obligatoirement dans le budget, chaque année, 30 à 45 milliards de Fcfa pour apurer tous les cas d’expropriation dont le montant global est de 300 milliards.

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*