Affaire Karim Wade : Wade accuse les avocats de l’État d’escroquerie

Abdoulaye Wade s’immisce dans l’affaire des honoraires des avocats de l’État engagés dans l’affaire Karim Wade. Ces derniers s’insurgent contre le retard dans le paiement des sommes qui leur sont dues et le rabot envisagé sur le pourcentage (2% des avoirs recouvrés) initialement retenu.

Pour l’ancien chef de l’État, l’État ne doit rien payer à ses avocats. Et mieux (ou pis), il doit poursuivre ces derniers “pour enrichissement illicite et tentative d’escroquerie”.

 “Haro sur les avocats qui, après avoir perdu sur tous les champs de bataille mondiaux reviennent, aujourd’hui, toute honte bue et sans vergogne, réclamer à leur pays, classé parmi les plus pauvres, la rémunération de ce qui n’est, en vérité, qu’une tentative d’escroquerie !”, s’écrie Wade dans une note dont L’Observateur détient en exclusivité une copie.

 “Le monde à l’envers”

“Vraiment, c’est le monde à l’envers”, se désole le pape du Sopi. Qui suggère au Président Macky Sall de se garder “de verser (aux avocats de l’État) les deniers publics, opération qui engagerait sa responsabilité personnelle”, de renvoyer ces derniers “en correctionnelle pour tentative d’escroquerie et (de) les poursuivre également pour enrichissement illicite pour les provisions perçues”.

 

Pour l’ancien chef de l’État, les avocats de l’État n’ont aucun mérite. “Le gain allégué concerne des biens concrets appartenant à d’autres personnes dont la propriété a été imputée arbitrairement à Karim Wade et non de numéraire récupéré comme promis, avance-t-il. Ces biens seront tôt ou tard rendus à leurs propriétaires légitimes puisque les procès contre l’État du Sénégal se poursuivent à l’étranger et qu’au finish, ces innocents auront tous gain de cause.”

 “Au Sénégal, martèle Wade, ces avocats n’ont rien eu à faire, puisque c’est la Crei, Cour d’exception spécialement et exclusivement réactivée pour juger Karim Wade, et son procureur spécial, qui ont fait le travail pour l’État.”

 Pétitions et marches

Au cas où son appel, pour le non-paiement des honoraires dus aux avocats de l’État, n’est pas entendu, Wade demande aux Sénégalais de signer des pétitions et d’organiser des marches de protestations contre le versement de l’argent en question.

 Lors d’une rencontre avec les avocats de l’État constitués dans le cadre de l’affaire Karim Wade, Macky Sall a jugé élevé les 2% fixés dans la convention conclue avec l’ancienne ministre de la Justice Aminata Touré. Un taux qui, rapporté aux 60 milliards de francs Cfa recouvrés à ce jour, donne droit à chacun des onze avocats concernés la somme de 1,2 milliard.

 À la place, Macky Sall aurait proposé 750 millions par robe noire. Précision : d’après le journal Les Échos, finalement, l’État aurait pris la décision de ne payer à chaque avocat que 200 millions. Une perspective qui a suscité la colère des concernés. Lesquels auraient décidé d’engager le bras de fer avec l’État pour rentrer dans leurs fonds comme convenu.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*