Affaire Khalifa Sall : Me Ciré Clédor Ly rectifie Ismaila Madior Fall

Suite à la sortie du nouveau ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, ce mardi sur l’affaire Khalifa Sall. . La réplique des avocats du maire de Dakar ne s’est pas fait attendre. Au micro de la Rfm, Me Ciré Clédor et compagnie estime que les droits de leur client ont été violés depuis le début de la procédure.

“On ne peut pas nier que les droits de Khalifa Sall ont déjà été violés. Or, à l’entendre parler, lui, il fait comprendre qu’on veillera à ce que ses droits ne soient pas violés. Mais c’est déjà fait. Alors, quelle mesure concrète compte-t-il prendre pour mettre fin à cette détention arbitraire ? Khalifa Sall n’est pas un citoyen comme les autres”, a déclaré Me Ciré Clédor Ly.

Toutefois, selon toujours la robe noire, les propos du Ministre de la Justice contiennent beaucoup de zones d’ombre.

“Mais, la proposition analysée, peut dire que l’État est décidé à aller jusqu’au bout et à persévérer dans les violations des droits de Khalifa Sall. Il faut bien analyser les propos du ministre. Ils contiennent beaucoup de propositions et plusieurs sous-entendus”, a-t-il soutenu.
Avant de poursuivre : “Khalifa n’a jamais voulu être en marge des citoyens lambda. Et c’est la raison pour laquelle il revendique ses droits. La violation des droits de Khalifa Sall a commencé dès l’entame de la procédure. Et cela le ministre ne peut pas l’ignorer. Parce que nous savons qu’il y a des réunions du parquet qui se tiennent au ministère pour les dossiers sensibles “, ajoute-t-il.

Pour rappel, Ismaila Madior Fall avait déclaré que le maire de Dakar est un citoyen comme les autres, assurant qu’il n’y a aucun risque que ses droits ne soient pas respectés

In the Spotlight

Vladimir Poutine a rencontré Bachar el-Assad à Sotchi

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré son homologue syrien Bachar el-Assad, en Russie dans le cadre d’une visite de travail. Le processus politique en Syrie et la lutte contre le terrorisme ont été au [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*