Affaire Khashoggi: un meurtre «planifié et perpétré» par Riyad, selon l’enquête de l’Onu

Le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi avait été «planifié et perpétré par des représentants de l’État d’Arabie saoudite», a expliqué la rapporteure spéciale de l’Onu sur les exécutions extrajudiciaires qui l’annonce de retour de mission en Turquie, selon un communiqué cité par l’AFP.

Suite au meurtre du journaliste Khashoggi le 2 octobre dernier, la mission d’enquête de l’Onu qui avait mené une investigation depuis, vient d’annoncer que celui-ci avait été la «victime d’un meurtre brutal et prémédité, préparé et commis par des officiels de l’État d’Arabie saoudite», fait savoir l’AFP en se référant au communiqué d’Agnès Callamard, la rapporteure spéciale de l’Onu sur les exécutions extrajudiciaires qui est de retour de mission en Turquie.

«Les preuves recueillies au cours de ma mission en Turquie montrent que M.Khashoggi a été victime d’un meurtre brutal et prémédité, planifié et perpétré par des représentants de l’État d’Arabie saoudite», a affirmé Agnès Callamard, citée par l’AFP.

En outre, selon la rapporteure, elle et son équipe ont conduit une enquête indépendante internationale sur la mort du journaliste et récemment ils sont tombés sur des extraits d’enregistrements audio que les services de renseignement turcs ont pu se procurer. Elle a également dénoncé l’utilisation de l’immunité diplomatique pour commettre un meurtre en toute «impunité».

Riyad a reconnu fin octobre que l’assassinat du journaliste, au début du mois dans les locaux du consulat saoudien d’Istanbul, avait été prémédité. Le royaume avait dans un premier temps nié l’assassinat pour parler d’un décès accidentel pendant une altercation. Le corps de Jamal Khashoggi n’a toujours pas été retrouvé plus de quatre mois après sa mort.

/fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*