Affaire Oumar Watt : L’armée française contre-attaque

Accusés d’avoir battu Oumar Watt, un sénégalais de 31 ans, aujourd’hui en Coma, cinq militaires français ont été libérés de leur garde à vue, au bout de quelques heures. L’armée française dément l’information et porte plainte, pour tentative de vol avec violence.
Aux environs de 5 heures du matin, le 16 septembre, cinq militaires français en civil auraient été impliqués dans une bagarre. Suite à cette altercation qui a eu lieu au restaurant ‘Le Patio’ (Almadies, Dakar), le jeune Watt est, depuis lors, plongé dans le Coma.
Les éléments français du Sénégal (Efs), contactés par Seneweb via un mail, indique qu’ « une plainte pour tentative de vol avec violence a été déposée… la justice sénégalaise a été saisie, et nous lui faisons confiance pour établir la réalité des faits. »
Cette plainte vient au moment où la version qui prédominait, disait que la victime a reçu un coup violent sur la nuque, d’un des militaires. Watt aurait donc de ‘multiples contusions cérébrales, bi frontales, temporales gauches et diencéphaliques.’
Le collectif pour la justice et contre les violences policières, tenant une conférence de presse, a donc prévenu : « Si d’ici dimanche, notre compatriote Oumar Watt n’est pas évacué, le collectif se réserve le droit d’apporter une réponse appropriée à ce refus d’évacuer notre compatriote Oumar Watt. »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*