Affaires Bamba FALL et Barthélémy DIAS : La COS/M23 dénonce une instrumentalisation de la Justice

Affaires Bamba FALL et Barthélémy DIAS : La COS/M23 dénonce une instrumentalisation de la Justice

La Commission Orientation et stratégiques du Mouvement du 23 juin (COS/M23) a joint sa voix au concert de réprobation concernant l’emprisonnement du maire socialiste de Médina, Bamba FALL et ses camarades suite à la casse de la maison du Parti socialiste (PS).

Dans un communiqué rendu public, Abdourahmane SOW et Cie flairent de «réelles craintes d’instrumentalisation de la justice sénégalaise par le pouvoir en place, aux fins d’exercer un acharnement injustifié sur des citoyens sénégalais libres, comme il nous a habitués». Sous ce rapport la COS/M23 alerte l’opinion nationale et internationale sur les «relents politiciens dont souffre le traitement du cas de monsieur Bamba FALL, maire de Médina ».

Tout en dénonçant avec force «ces inepties », la COS/M23 interpelle encore une fois les acteurs de la justice sénégalaise en leur demandant de continuer à exiger «la fin du diktat et de l’immixtion de l’Exécution dans la marche de ce pouvoir, pour des règlements de comptes».

L’occasion faisant le larron, Abdourahmane SOW et ses camarades se sont prononcés également sur l’affaire Barthélémy DIAS. Et c’est pour exiger également «le respect du droit et d’une justice libre dans le traitement du dossier».

Ils demandent au président Macky SALL de se conformer à ses engagements de campagne, en rendant effective la séparation des pouvoirs, pour permettre un fonctionnement objectif et libre de la justice sénégalaise.

La COS/M23 désapprouve la «posture inélégante» de Macky SALL, par des «décisions unilatérales et surprenantes, facilitées par une majorité mécanique à l’Assemblée nationale. Cela, tout  en indexant le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO qui, en bras armé de ce dernier, use de subterfuges et de comportements dilatoires pour hypothéquer l’expression libre et transparente des Sénégalais lors de ces élections législatives de 2017 à venir».

S’agissant de  la politique sanitaire de l’Etat du Sénégal, la COS/M23 dénonce avec la rigueur qui sied, la situation délétère causée par la panne de la Radiothérapie de l’hôpital Aristide Le Dantec, au détriment de nos concitoyens malades du cancer.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*