AFRIQUE DU SUD : Vers la gratuité des études supérieures

L’Afrique du Sud va de l’avant en instaurant la gratuité des études supérieures pour les étudiants sud-africains issus de familles défavorisées. Les détails du financement de ce projet seront présentés dans le budget du mois prochain, a annoncé mardi le ministre des Finances Malusi Gigaba.

Le Président Jacob Zuma a déclaré le mois dernier que le gouvernement financerait les frais de scolarité sans donner plus de détails. Cette annonce a ébranlé les marchés financiers et les critiques ont déclaré qu’il s’agissait d’une promesse populiste qui risquerait d’augmenter un déficit budgétaire déjà important.

D’après un rapport du gouvernement et du ministère des Finances, ce projet est trop coûteux. Certains critiques ont également déclaré que le moment choisi, soit quelques jours avant que Zuma ne démissionne de son poste de président du Congrès National Africain, prouve qu’il ne se soucie plus de la responsabilité fiscale.

Lors d’une conférence de presse à Pretoria, le ministre des finances a annoncé qu’une estimation des coûts de ce projet avait été réalisée et qu’il serait mis en oeuvre sur huit ans.

“ Le président s’est retrouvé dans une position délicate…Il s’agit là de savoir comment gérer le processus et le mettre en oeuvre de manière durable sans avoir à dépasser le plafond des dépenses fiscales” a-t-il ajouté. “Si le président n’avait pas agit cette année , cela aurait entrainé d’autres protestations”

Depuis 2015, l’Afrique du Sud est secouée par des manifestations étudiantes réclamant la gratuité des études supérieures, perturbant les cours et les examens. Ces manifestations ont abouti a une marche vers le palais presidentiel, et à un gel des frais de scolarité.

Article Reuters.com traduit par Edith Mabanda

In the Spotlight

Déthié Fall tire encore sur Macky

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

senewebnews – Seneweb.com Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 : La joute [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*