AFRIQUE-FINANCES-GESTION: Amadou Ba demande aux Cours des comptes de faire progresser la transparence

Amadou Bâ takkalDakar (APS) – Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, a demandé, mardi à Dakar, aux membres des Cours des comptes des pays l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de faire de leur réunion annuelle un cadre d’échanges pour faire progresser la transparence des finances publiques.

‘’Cette réunion sera un cadre d’échanges d’expériences pratiques pour faire progresser la transparence dans la gestion des finances publiques au niveau de nos Etats’’, a souligné Amadou Ba.

Présidant l’ouverture de la 16ème édition de la réunion annuelle statutaire des Cours des comptes des Etats membres et des conseillers à la Cour des comptes de l’UEMOA, M. Ba a ajouté qu’elle va procéder à une évaluation des systèmes de contrôle des comptes et des résultats des comptes effectués durant l’exercice écoulé (2013).

Revenant sur la création de Cour des comptes de l’UEMOA, le ministre a indiqué que la commission de l’UEMOA a senti la nécessité de réformer les finances publiques avec la mise en place d’un nouveau cadre harmonisé’’.

Selon lui, ‘’ses objectifs étaient d’améliorer l’efficacité de l’action publique pour le bénéfice des citoyens, usagers, contribuables mais également instaurer une véritable transparence dans la gestion publique en rendant notamment plus lisibles les documents budgétaires destinés au parlement et au citoyen’’. 

C’est dans cette perspective que le conseil des ministres de l’UEMOA a adopté, en 2009, six nouvelles directives renforçant notamment la transparence dans la gestion des finances publiques, a poursuivi M. Bâ.

Pour le premier président de la Cour des comptes du Sénégal, Mamadou Hady Sarr, cette réunion annuelle statutaire ”a essentiellement pour objet de procéder à une évaluation des systèmes de contrôle des comptes et des résultats des contrôles effectués durant l’exercice écoulé (2013)”.

‘’Elle constitue également un cadre propice d’échanges d’expériences pratiques visant à faire progresser la transparence dans la gestion des finances publiques’’, a ajouté M. Sarr.

Pour la présidente de la Chambre des comptes du Bénin et président de la réunion, Jocelyne Aboh Kpade, durant trois jours, chaque pays ”va expliquer les innovations qu’il a apportées et les résultats de ces interventions durant 2013’’.

SKS/AD

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*