[Afrique]-nouvelles technologies de pointe : un moyen sûr pour sortir de la dépendance et des humiliations

telecomLa maîtrise des nouvelles technologies de pointe, c’est aussi un moyen sûr pour l’Afrique de sortir de la domination colonialiste depuis qu’elle a perdu son hégémonie sur le monde, il y a plusieurs siècles.
L’Afrique violée, insultée, humiliée, l’éternelle vache à lait du capitalisme international et des lobbies oligarques mafieux, a l’obligation de sortir du goulot d’étranglement des puissances colonialistes voraces et y mettre le prix au 21 ème siècle, à l’instar des pays émergents, qui assurent eux-mêmes la sécurité de leurs propres frontières aériennes, terrestres, des personnes et des biens, ce qui leur donne nécessairement une indépendance économique, politique.
A l’inverse, ici, chez nous, depuis les indépendances de la dépendance dynamique, nos minables pantins préfèrent, hélas,  porter la corde autour du cou plutôt que de travailler sur des bases voulues en toute conscience et en toute indépendance.

Sommes-nous maudits pour nous inscrire dans la médiocrité et la mendicité interplanétaires, alors que les autres nations affranchies depuis belle lurette, ont toutes émergé au point qu’on n’ose jamais leur dicter quoique ce soit. Les têtes pleines ne manquent point, mais le peu de courage de nos vassaux nègres de service se distinguent par leur bassesse et pour tendre éternellement la calebasse, et quand bien celle-ci est bien pleine à craquer, nos nègres de service s’en approprient avec leurs propres familles immédiates, en  assurant  leur propre survie, en oubliant ceux qui les ont mis à l’envers du décor.

L’humiliation et l’exploitation n’ont que trop duré. L’expertise de pointe est matériellement là. Quand on veut, on peut. Sommes-nous, alors, des éternels mendiants et des esclaves de l’Europeo centriste goguenarde, nombriliste, paternaliste ? L’Afrique est bien l’avenir du monde pour toutes ses potentialités à couper le souffle, doit absolument se réveiller et se mettre au travail, au risque que demain, nous disparaitrons à jamais.

Pour les nouvelles technologies, la matière grise est bien présente et les ressources humaines sont plus qu’abondantes. Qu’est-ce qui nous manque donc ? Des leaderships visionnaires, nationalistes à l’endroit pour sortir des contingences fatalistes et décoller à l’instar des autres nations, qui travaillent sans complexe.
Les nouvelles technologies de la communication ne sont nullement l’apanage d’aucune race. La preuve : un africain de pure souche, vient de mettre une technologie étonnante qui permet, à partir d’une connection haut débit satellitaire, de distribuer les trois services de téléphonie, internet et images, sans recourir au moindre câblage. Il s’agit de Victor Kossikouma Agbégnénou, un togolais en France.

Chez nous, le Professeur Souleymane Atta Diouf, n’est pas loin, l’inventeur du train et du bateau électro solaire, ingénieur sénégalais en télécommunication et de nombreux autres diplômes.
Emission “En Toute Objectivité” de la Radio sunuker.com recevait l’éminent Professeur Souleymane Atta Diouf, l’inventeur du train et du bateau électro solaire, le 2 mars 2014.

Faut-il que les autorités africaines aient le courage de mettre les moyens nécessaires à la mesure des ambitions. Si les savants africains s’accordent par leur ingéniosité époustouflante, qui ne souffre d’aucune discussion possible, malheureusement, ceux qui nous nous dirigent ne sont nullement à la hauteur. C’est bien ça la tragédie de notre chère Afrique qui recule de plus en plus, alors qu’elle peut mieux faire.

Le combat continue !
Ahmadou Diop

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*