Ah Franz Fanon !

FANON FRANZ« Je demande qu’on me considère à partir de mon Désir. Je ne suis pas seulement ici et maintenant, enfermé dans ma choséité. Je suis pour ailleurs et pour autre chose. Je réclame qu’on tienne compte de monactivité négatrice en tant que je poursuis autre chose que la vie ; en tant que je lutte pour la naissance d’un monde humain ; c’est-à-dire d’un monde de reconnaissances réciproques.

Je dois me rappeler à tout instant que le véritable saut  consiste à introduire l’invention dans l’existence.

Dans le monde où je m’achemine je crée interminablement.

Et c’est en dépassant la donnée historique, instrumentale, que j’introduis le cycle de la liberté. »

Franz Fanon, Peau noire, masques blancs, Paris, Seuil, Coll.Point,P.186-187

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*