Aïda Mbodj : « que le Président Macky Sall arrête avec cette histoire de Caisse d’avance, ça ne passera pas »

Quand le régime de Macky Sall s’accroche à son désir d’inquiéter le maire de Dakar, la députée Aïda Mbodji refuse de danser le tango avec lui. Pour la Présidente du Groupe parlementaire « Les Démocrates et Libéraux », si le Président de la République a des reproches à faire autour de la gestion de la Caisse d’avance de la Mairie de la capitale sénégalais, libre cours à lui de se fendre d’un décret et de supprimer purement et simplement celle-ci.

Malheureusement, selon Aïda Mbodj, le Chef de l’Etat, qui est dans la perspective de broyer ses adversaires politiques, en utilisant la justice, cherche à éliminer des adversaires politiques en direction des prochaines élections. La Présidente du Mouvement « Alliance nationale pour la démocratie » de dire, dans les colonnes de Dakar7.com, «je ne suis pas d’accord qu’on arrête Khalifa Sall.

« Pour gouvernance claire, sobre et vertueuse, Macky Sall, Khalifa Sall et moi-même avions reçu, en tant que maires, le label de confiance citoyenne »

A la place des poursuites, il (le Président de la République) peut prendre un décret et supprimer la Caisse d’avance, s’il estime qu’il y a une nébuleuse qui l’entoure. Mais cette volonté d’affaiblir des adversaires politiques ne passera pas.».

Poursuivant, Aïda Mbodj explique : «évidemment, un loup peut en cacher un autre, et le président Macky Sall est à la recherche du véritable adversaire politique, qui va le débusquer. Nous prêchons donc pour l’unité nationale, et prions pour la paix des cœurs et des esprits, il faut bannir toute forme d’injustice, et d’instrumentalisation de la justice sénégalaise à des fins politiques ».

Aida Mbodji de rappeler : «j’avais enlevé, lorsque j’étais maire, le chapitre dépenses diverses. Aà l’époque, nous avions eu le mérite d’être consacrée parmi les meilleures Collectivités locales du Sénégal, parce que nous avions été distinguées par notre gouvernance claire sobre et vertueuse.

Et cela nous a permis de mériter le label de confiance citoyenne avec des maires comme Khalifa Sall, Macky Sall maire de Fatick et moi-même en tant que maire de Bambey ». Alors, martèle-t-elle dans les colonnes de Dakar7.com, « le Président va se faire des ennemis. Et il sait bien que ça ne passera pas, il n’a qu’à arrêter, avant qu’il ne soit trop tard pour lui.»

Actusen.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*