ALADJI DIENG DIRECTEUR TECHNIQUE DE LA SDE « On ne peut pas dire que vous aurez de l’eau ce soir ou demain mais »

Le président de la République Macky Sall depuis l’usine de Keur Momar Sarr
A quand la fin de pénurie d’eau qui frappe le pays et particulièrement Dakar depuis une quinzaine de jour ?
Si l’on se fie aux propos du directeur technique et du développement de la SDE, les dakarois devront encore attendre pour voir l’eau couler de nouveau de leur robinet

D’après Aladji Dieng qui s’exprimait à l’émission « Remue-ménage », c’est le plan B qui est maintenant à pied d’œuvre pour la réparation de la fuite dans la conduite de Keur Momar Sarr.

A l’en croire, les travaux sont assez avancés et sont menés exclusivement par des techniciens sénégalais.

M. Dieng a toutefois refusé d’avancer de date pour le retour à une distribution normale de l’eau. « On ne peut pas dire que vous aurez de l’eau ce soir ou demain  », s’est contenté de dire le directeur technique et du développement de la Sde.

CHEIKH TIDIANE LY DG ADJOINT DE GPS: ” La panne de Keur Momar Sarr pouvait être évitée si…”
Invité de l’émission « Grand jury », le directeur général adjoint de l’entreprise “Geo Power energy solution” (Gps), Cheikh Tidiane Ly a estimé que la panne survenue à l’usine de Keu Momar Sarr pouvait être évitée.

L’ingénieur estime en effet que « cette panne pouvait être évitée si on avait une solution B dans l’approvisionnement en eau à Dakar  ».

M. Ly pense qu’il faut réfléchir sur d’autres alternatives plutôt que de dépendre d’une seule pièce.

D’ailleurs, d’où le désir de GPS d’implanter au Sénégal, le projet dénommé « Selena ».

D’après l’ingénieur, il s’agit d’un projet destiné à produire de l’eau et de l’électricité à partir des déchets.

Abordant la question énergétique, l’ingénieur estime que beaucoup d’efforts sont faits dans la distribution et la production. Mais, il constate que des difficultés subsistent au niveau du coût de la production à cause de la cherté du fuel.

Sur sa lancée, il a salué la décision du Sénégal de renoncer au plan Takkal au profit du mixte énergétique qui dit-il, « c’est l’avenir ».

En revanche, M. Ly n’approuve pas l’idée de construction d’une centrale à charbon. « Si réellement, on doit importer le charbon, on a tort d’opter pour la centrale à charbon, il faut revoir ce projet où bien faire des études environnementales  », souligne-t-il.

Nettali

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*