ALASSANE OUATTARA NE PARTIRA QUE PAR LES ARMES

“La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là, en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire. La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes”, a déclaré le président Ivoirien Alassane Ouattara dans un entretien accordé au journal Jeune Afrique.

Voilà donc le comportement d’un soi-disant démocrate installé par Nicolas Sarkozy qui, après avoir changé la Constitution en 2016, a remis tous les compteurs à zéro, afin de rester au trône à vie comme son ami Faure Gnassingbe et les chefs d’États d’Afrique centrale. Il se présente maintenant comme étant indispensable pour la paix, et sans lui, les Ivoiriens, si petits, ne sont pas capables de marcher en route!

“En politique, on ne dit jamais non. Attendez 2020, vous connaîtrez ma réponse à ce moment-là “, avait déjà lancé Ouattara dans un entretien accordé à France 24 à quelques jours du sommet Union Européenne-Union Africaine. C’était un premier ballon d’essai public pour répondre favorablement à ses militants qui chantent qu’il doit se représenter parce qu’il serait devenu le seul Ivoirien sage, intelligent, père de l’indépendance, incarnation de la paix, seigneur de la prospérité et de la postérité ! L’omnipotent, omniscient, omniprésent président ivoirien avait d’ailleurs souligné qu’il n’aurait même pas besoin de modifier la constitution pour se représenter . En effet, si la loi fondamentale limite à deux le nombre de mandats présidentiels, Alassane Ouattara a fait adopter une nouvelle Constitution en octobre 2016 qui a remis les compteurs à zéro. N’est-ce pas c’est Gbagbo qui voulait confisquer le pouvoir?

En un temps deux mouvements, Alassane Ouattara a tourné la langue et a jeté sa promesse phare de son chapelet de campagne dans la poubelle. À la veille de l’élection présidentielle de 2015, ADO avait ainsi balayé l’idée d’un troisième mandat, allant même jusqu’à dire qu’il ne se voyait pas aller au terme de son deuxième mandat et pourrait transférer le pouvoir à son vice-président avant 2020.

Venu au pouvoir grâce aux rebelles et le soutien de l’armée française, Alassane Ouattara ne veut plud passer la main, et surtout, veut barrer la route à Guillaume Soro. Depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire en 1960, les Ivoiriens attendent toujours une passation pacifique du pouvoir sur le perron du palais. Hélas! Mille fois hélas! Le trône y est éternel comme dans la plupart des pays francophones. On y part en laissant le pays en incendie et en friches. Alassane Ouattara est venu par les armes des rebelles , il prépare son armée à se battre maintenant contre les rebelles pour le maintenir au pouvoir par les armes . Comme le disait Montesquieu: 《 un empire fondé sur les armes a besoin de se soutenir par les armes 》.

J. RÉMY NGONO

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*